Perspectives d’emploi positives dans le transport et la logistique en 2016


Sur la base d’un sondage multisectoriel mené auprès de 563 entreprises de 50 à plus de 100 salariés sur l’évolution de leurs activités logistiques, l’AFT anticipe des perspectives d’emploi favorables en 2016. Cette projection croise les tendances observées l’an passé, et repose la difficulté des recrutements, parmi les opérateurs en particulier.


© Talke
© Talke
Plus de deux établissements sur cinq de l’industrie et de la distribution prévoient une croissance de leurs activités logistiques en 2016. En ligne avec cette projection, une majorité des prestataires en transport et logistique s’attendent à une hausse de la demande au cours de l’année. Extraits de la 22e enquête sur les besoins en emplois et en formations logistiques de l’AFT*, ces avis confirment le rebond de l’activité observé en 2015. Quelle que soit la taille des entreprises, il devrait se traduire cette année par une croissance des effectifs, dans les rangs des opérateurs spécialisés dans la préparation de commandes et l’emballage en particulier.

Jean-André Lasserre, directeur des relations institutionnelles et des études de l’AFT, auteur de l’enquête sur les besoins en emplois et en formations logistiques © CTUE
Jean-André Lasserre, directeur des relations institutionnelles et des études de l’AFT, auteur de l’enquête sur les besoins en emplois et en formations logistiques © CTUE
Si tous les secteurs sondés s’accordent sur une amélioration de leur environnement économique, l’industrie agroalimentaire et la chimie semblent davantage en bénéficier. Ce regain a profité mécaniquement aux prestataires par une augmentation des volumes de transport et de prestations logistiques confiés. Plus de 90 % des industriels et distributeurs interrogés confirment la progression de cette sous-traitance. En termes d’emplois, ces tendances se sont traduites par des recrutements, ciblés en priorité autour des missions de préparation de commandes, pour couvrir ces nouveaux besoins chez la moitié des chargeurs et 70 % des prestataires. Dans ce contexte, 38 % des entreprises de plus de 100 salariés signalent rencontrer des difficultés à trouver des candidats (27 % dans celles de 50 à 99 salariés). Globalement, les agences d’intérim sont préférées à Pôle emploi pour recruter ainsi que, de plus en plus, les groupements d’employeurs. Contrastant avec la tendance générale, les profils "cadre, technicien, et agent de maîtrise" ont été moins recherchés en 2015.

Impacts des nouvelles techniques

Constatées lors des enquêtes précédentes, l’automatisation et la robotisation gagnent du terrain dans les entrepôts. Un quart des entreprises déclarent être équipées d’automatismes et de systèmes robotisés notamment de convoyeurs et de transtockeurs. Dans 30 % des cas, ils sont utilisés pour limiter les déplacements et, dans un tiers, pour optimiser la préparation de commandes et la palettisation.

"Difficulté à recruter des opérateurs"


L’enquête 2016 relève que, dans 80 % des établissements, ces investissements n’entraînent pas de compression des recrutements ni des effectifs, mais contribuent à améliorer la sécurité et à réduire la pénibilité des tâches. À ce sujet, 20 % des salariés de la logistique seraient exposés aux quatre premiers facteurs de risques recensés par le compte Prévention-Pénibilité. Le travail de nuit est le facteur le plus souvent mentionné. Au service des inventaires et des préparations de commandes, l’introduction des tablettes tactiles dans les entrepôts est une autre innovation constatée.

Le BTS plébiscité

Le volet formation de l’enquête relève plusieurs faits marquants. Le premier concerne la préférence des recruteurs d’opérateurs pour le Bac Pro Logistique loin devant les titres professionnels de préparateur de commandes et de cariste en entrepôt. Pour les autres profils, le BTS Transport et Prestations logistiques arrive en tête pour les techniciens et agents de maîtrise, suivi du DUT Gestion logistique et transport et des formations TSMEL. Quant aux cadres, les Bac + 4 rivalisent avec les formations de niveau supérieur. Rares sont enfin les entreprises qui prévoient de recourir à l’apprentissage en 2016. Le deuxième enseignement concerne le recul des formations continues en logistique dans tous les établissements. Les cadres et agents de maîtrise qui en ont suivi une en 2015 ont ciblé la prévention des risques professionnels avant les techniques de management. Chez les opérateurs, les formations continues couvrent la conduite d’engins de manutention et de levage, les "gestes, postures et ergonomie", et le secourisme.

* Association pour le développement de la formation dans le transport et la logistique

Intérêt pour le "Label CO2"

Soumis à l’obligation d’affichage des émissions de CO2 depuis octobre 2013, trois prestataires sur cinq ont mis en œuvre des actions particulières d’information pour satisfaire cette obligation, ou prévoient d’en prendre en 2016. Pour les deux tiers de ces entreprises, les mesures prises ou envisagées relèvent de la formation des salariés en poste. Un tiers des prestataires en transport et logistique déclarent avoir été sensibilisés en outre au nouveau Label CO2 et, parmi eux, 55 % pensent s’y engager dès 2016.

Érick Demangeon

Mercredi 16 Mars 2016



Lu 1023 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse