Petroplus a annoncé la vente de Petit-Couronne


Le raffineur suisse Petroplus, en graves difficultés financières, a annoncé vendredi 20 janvier la mise en vente de sa raffinerie normande de Petit-Couronne, à l'arrêt depuis début janvier, faute de disposer des liquidités nécessaires à son fonctionnement.


© ÉRIC HOURI
© ÉRIC HOURI
Petroplus a annoncé la mise en vente de sa raffinerie de Petit-Couronne. Le groupe a simultanément indiqué qu'il étudiait "les alternatives stratégiques" pour ses unités d'Anvers et Cressier (Suisse), "y compris leur vente possible". La raffinerie de Cressier "a été fermée", a précisé Petroplus. Le raffineur suisse possède deux autres raffineries en Europe : Ingolstadt en Allemagne et Coryton au Royaume-Uni.
L'intersyndicale de la raffinerie de Petit-Couronne dit vouloir rencontrer le plus rapidement possible le ministre de l'Industrie, Éric Besson, pour trouver un repreneur, après l'annonce de la mise en vente du site français. Cette raffinerie compte 550 salariés, qui bloquent depuis le début de la crise les derniers produits finis fabriqués sur le site.
Le ministre de l'Industrie, Éric Besson, interrogé sur RTL au moment de l'annonce de la mise en vente, a indiqué que ce n'était "pas une surprise puisque il est en contact permanent avec la direction de Petroplus et avec les syndicats". "Je demande au PDG de Petroplus qu'il nous aide à favoriser la reprise. Il a quelques cartes en main pour cela et je vais lui demander d'activer parce que nous voulons aller vite pour maintenir l'activité industrielle à Petit-Couronne", a fait savoir M. Besson. Pour sa part, Total a fait savoir qu'il "n'est pas intéressé" sur une reprise éventuelle d'un ou plusieurs sites de Petroplus.
Le 27 décembre, le premier raffineur indépendant en Europe avait annoncé qu'il s'était vu refuser l'accès à une ligne de crédit de 1 milliard de dollars jugée "indispensable" au bon fonctionnement de ses opérations. La situation est devenue critique le 5 janvier, lorsque la société a indiqué que ses banques avaient gelé l'intégralité de ses financements.

AFP

Vendredi 20 Janvier 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse