Petroplus soupçonné de faillite frauduleuse


Une enquête préliminaire pour faillite frauduleuse a été ouverte contre la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne, qui a été placée en redressement judiciaire pour six mois.


Petroplus soupçonné de faillite frauduleuse
Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête préliminaire pour faillite frauduleuse concernant la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne. L'enquête diligentée par le procureur Philippe Courroye, a été ouverte sous le soupçon que le compte bancaire de Petroplus-France a été amputé d'une centaine de millions d'euros. Deux perquisitions ont été menées mercredi 25 janvier par la brigade financière de la police judiciaire parisienne, la première au siège de la filiale française de Petroplus et la seconde à la Deutsche Bank où la société a ses comptes.
Cette initiative judiciaire n'a en rien surpris l'intersyndicale de la raffinerie. "Pour nous, il y a eu une organisation derrière pour vider les comptes", a expliqué Christelle Denouette, déléguée CGT au comité d'entreprise, en assurant qu'il n'y avait "pas eu de plainte" déposée. Mardi, l'intersyndicale assurait que les banques avaient dans le même temps "lâché" la maison mère – le groupe Petroplus basé à Zoug (Suisse) – et "vidangé les comptes en France".

Effet dominos

L'enquête coïncide avec la demande de mise en faillite de Petroplus, qui a eu des conséquences en cascades sur les filiales du groupe dans les autres pays européens qui passent peu à peu sous administration judiciaire. En France, le tribunal de commerce de Rouen a placé mercredi la raffinerie de Petit-Couronne en redressement judiciaire pour six mois. Un administrateur et un mandataire judiciaires ont été désignés pour rechercher des solutions de relance. Les autres entités du groupe en France, la raffinerie de Reichstett à l'arrêt depuis juin 2011, la division marketing et la holding perquisitionnée mercredi, toutes deux basées à La Défense (Hauts-de-Seine), pourraient connaître le même sort.

AFP

Jeudi 26 Janvier 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse