Phosphates : baisse du chiffre d'affaires pour le marocain OCP


L'Office chérifien des phosphates, un des leaders mondiaux de ce secteur, a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 42,47 milliards de dirhams (3,9 milliards d'euros), en baisse de 12 % par rapport à 2015.


L'exploitation des phosphates et de ses dérivés représente 3,5 % du PIB marocain © OCP
L'exploitation des phosphates et de ses dérivés représente 3,5 % du PIB marocain © OCP
L'Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé jeudi 23 mars pour 2016 une baisse de son chiffre d'affaires. "En 2016, le marché a connu une offre excédentaire, due à des exportations chinoises importantes bien qu’en baisse en 2016, et à la consommation de stocks constitués en 2015, ce qui a pesé sur le niveau des prix", a expliqué le géant marocain.

Hausse de 70 % des exportations vers l'Afrique

Résultat : le chiffre d'affaires est passé de 47,74 milliards de dirhams en 2015 (4,43 milliards d'euros) à 42,47 (3,9 milliards d'euros) en 2016, tandis que le bénéfice brut est passé de 33,7 milliards de dirhams (3,29 milliards d'euros) en 2015 à 28,9 (2,68 milliards d'euros) en 2016. La marge brute a été maintenue à 68 %, contre 70 % l'an dernier, "reflétant ainsi l’impact positif de la baisse des coûts des matières premières", a indiqué le groupe. Le bénéfice avant impôts (Ebitda) s'est établi à 12,7 milliards de dirhams (1,18 milliard d'euros), en baisse par rapport aux 17,6 milliards de 2015 (1,63 milliard d'euros).
Les volumes à l’exportation du groupe, détenu à 95 % par l'État marocain ont, malgré tout, "significativement augmenté", avec notamment une hausse de 70 % des exportations vers l'Afrique, qui ont atteint 1,7 million de tonnes. L'exploitation des phosphates et de ses dérivés, notamment les engrais, est un secteur-clé de l'économie marocaine, représentant près du quart des exportations du pays et approximativement 3,5 % du PIB, qui emploie plus de 20.000 personnes. En première ligne de la diplomatie commerciale du royaume en Afrique, l'OCP a multiplié ces derniers mois les investissements en Afrique, au gré des visites du roi Mohammed VI dans le continent, notamment en Guinée, en Éthiopie ou encore au Nigeria.

AFP

Mardi 28 Mars 2017



Lu 401 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse