Piraterie : le Togo annonce un sommet des dirigeants africains


Les dirigeants africains doivent se réunir début novembre en sommet extraordinaire à Lomé pour adopter une charte en vue de lutter contre la piraterie maritime, ont annoncé mardi 2 juin les autorités togolaises.


Le Nigeria, pays le plus affecté avec 45 % des attaques recensées © Eunavfor
Le Nigeria, pays le plus affecté avec 45 % des attaques recensées © Eunavfor
"Un sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine (UA) sur la sécurité maritime et le développement en Afrique se tiendra à Lomé du 2 au 7 novembre, afin d’apporter des réponses appropriées, globales et panafricaines aux problèmes de l’insécurité maritime", a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey. "Au moins 205 attaques de navires ont été enregistrées dans le golfe de Guinée de 2005 à mai 2015. Les côtes togolaises ont enregistré 8 attaques dont 7 déjouées par la marine togolaise.

"205 attaques de navires dans le golfe de Guinée en dix ans"


C’est un honneur pour le Togo non seulement d’abriter ce sommet, mais de réussir le challenge de faire adopter une charte à tous les pays africains qui sera ensuite présentée au Conseil de sécurité des Nations unies", a poursuivi Robert Dussey.
La zone côtière s'étendant du Sénégal à l'Angola est devenue, selon les experts, la nouvelle plaque tournante de la piraterie en Afrique, prenant le relais du golfe d'Aden, du côté oriental de l'Afrique, où le phénomène, un temps spectaculaire, a quasiment disparu devant le déploiement d'une armada militaire internationale. Pour l’instant, seules quelques initiatives nationales, bilatérales ou régionales existent pour faire face à la piraterie dans le golfe de Guinée.

"Opération prospérité"

En juin 2013, des dirigeants d'Afrique centrale et occidentale ont élaboré à Yaoundé, une stratégie régionale, basée sur "la mutualisation des moyens" pour venir à bout des pirates. Les chefs d’État major de quatre pays ouest-africains (Bénin, Niger, Nigeria et Togo) ont également décidé en août 2013 à Lomé, de créer un "centre de coordination maritime". Le Nigeria, pays le plus affecté avec 45 % des attaques recensées dans le golfe de Guinée en 2012, avait déjà lancé en 2011 avec le Bénin une initiative baptisée "Opération prospérité", pour mener des patrouilles mixtes au large des côtes béninoises.

AFP

Jeudi 4 Juin 2015



Lu 117 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse