Plan social à Euro Cargo Rail : les négociations aboutissent à un accord



© ECR
© ECR
Les négociations engagées à Euro Cargo Rail, filiale française de fret de la Deutsche Bahn, sur les conditions du plan social annoncé en décembre, ont abouti jeudi 4 mai à un accord majoritaire avec les syndicats, a-t-on appris de sources concordantes.
Il s'agit du premier plan de sauvegarde de l'emploi déclenché depuis l'ouverture à la concurrence du secteur du fret en France en 2006.
Il porte sur 295 suppressions de postes, dont 48 vacants, et 165 modifications de contrats pouvant entraîner un licenciement en cas de refus, soit environ 400 postes concernés, plus du tiers des effectifs.
Mais compte tenu des postes vacants et créations prévues en parallèle, l'estimation est de 126 suppressions nettes de postes (hors modifications de contrats). ECR employait plus de 1.100 personnes fin 2016.
Selon la CFDT, est notamment prévu le versement d'une indemnité supra légale de licenciement pouvant aller jusqu'à 36.000 euros pour les plus anciens (en moyenne 3.000 euros par année), un montant qualifié de "digne" par le premier syndicat.
Quatre organisations (CFDT, CGT, FO et CFTC) ont annoncé leur intention de signer le projet, pas l'Unsa, a confirmé la direction. L'accord doit encore être validé par l'administration.

"Déjà une autre bataille est ouverte, sur le temps de travail"

Il garantit également des aides à la formation pouvant aller jusqu'à 18.500 euros et diverses aides à la mobilité interne ou vers l'extérieur. L'entreprise s'engage en outre à compenser pendant un an à hauteur de 600 euros une éventuelle baisse de salaires pour les salariés qui trouveraient un emploi moins bien rémunéré.
De sources concordantes, 80 conducteurs ont postulé à la SNCF.
La direction s'est dite "très satisfaite de cet accord qui va nous permettre de nous concentrer sur la stratégie et atteindre l'objectif d'un retour à la rentabilité en 2018".
ECR a enregistré en 2016 une perte opérationnelle de 25 millions d'euros, après 13 millions en 2015.
Pour Manuel Martinez (CFDT), cet accord va permettre "que la recapitalisation se fasse". Mais déjà "une autre bataille" est ouverte, sur le temps de travail, a-t-il ajouté.
L'Unsa (deuxième syndicat) juge pour sa part insuffisantes les compensations offertes aux salariés qui se verront proposer un changement de contrat pour devenir des "gestionnaires opérationnels" polyvalents, après ajout de nouvelles tâches.
L'organisation non signataire met en avant un risque de "fragilisation" de l'entreprise en cas de refus nombreux, car "il faudrait trois à quatre ans" pour que de nouvelles recrues deviennent "bien opérationnelles", selon Rafik Tbatou.

AFP

Vendredi 5 Mai 2017



Lu 553 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse