"Plus le chargeur est important, plus il numérise ses données"


Tirant le bilan d'une enquête conduite auprès des chargeurs français en matière d'information des transports, l'Association des utilisateurs de transport de fret et le cabinet BP2R ont identifié une méconnaissance des logiciels de transport dans de nombreux secteurs de l'industrie.


Lucien Besse, directeur de Shippeo, Pierre Fouère, spécialiste de la supply chain chez Oracle, et Jérôme Bour, PDG de DDS. Les trois éditeurs ont apporté leur témoignage sur l'évolution de la numérisation des données transport chez les chargeurs © Vincent Calabrèse
Lucien Besse, directeur de Shippeo, Pierre Fouère, spécialiste de la supply chain chez Oracle, et Jérôme Bour, PDG de DDS. Les trois éditeurs ont apporté leur témoignage sur l'évolution de la numérisation des données transport chez les chargeurs © Vincent Calabrèse
Dévoilé dans le cadre du dernier salon SITL de la Porte de Versailles à Paris, le résultat de l'étude sur l'état des lieux de la numérisation des solutions transport auprès des chargeurs, conduite conjointement par l'Association des utilisateurs de transport de fret (AUTF) et le cabinet BP2S, révèle que seule une entreprise sur deux a informatisé ses transports via une solution Transport Management System (TMS). Une entreprise sur dix déclare utiliser une plateforme collaborative de transport (les solutions logicielles rapprochant la gestion de l'exécution, NDLR).
Expliquant ce qui a motivé l'AUTF et le cabinet BP2R à conduire cette enquête en février auprès d'un panel composé de trois quarts d'industriels français et d'un quart de distributeurs, Christian Rose, le délégué général de l'association des chargeurs, a expliqué : "Beaucoup de chargeurs s'interrogeaient sur la numérisation des solutions transport, sur les interfaces et les nouveaux investissements. Nous avons donc voulu faire un état des lieux".

"Un montée en puissance des ERP"

Selon lui, seuls 13 % des chargeurs utilisent des plateformes collaboratives de transport. Selon Yvan Keller, directeur du Pôle Solutions du cabinet BP2R, "plus l'entreprise est importante, plus elle numérise ses données". Il rapporte que 54 % des personnes interrogées ont répondu : "Je numérise mes données transport". Mais ce qui a le plus frappé ceux qui ont mené le sondage, c'est le manque d'information et la faiblesse du retour d'expérience. Ainsi 53 % des personnes ont avoué leur manque d'information et 33 % se sont dites non expérimentées.
"Nous avons, par conséquent, identifié une méconnaissance des outils logiciels de transport", a ajouté le directeur du Pôle Solutions du cabinet parisien.
En marge des solutions informatiques dédiées au transport, 64 % des entreprises sondées ont déclaré aux enquêteurs avoir intégré la gestion de leur activité transport dans leur ERP (Entreprise Ressource Planning).
Yvan Keller ne se dit pas étonné. Selon lui, "il y a une grande cohérence". Il a observé "une montée en puissance des ERP. On trouve une oreille tendue vers les erpistes" (les professionnels des ERP, NDLR), relève-t-il.
Les auteurs de l'étude ont identifié en somme une méconnaissance des outils logiciels de gestion (TMS et plateformes de gestion) et constaté l'arrivée des ERP. L'enquête constate que les principaux freins que rencontrent les projets de numérisation des transports dans les entreprises sont le coût de leur mise en place et les doutes émis sur le retour sur investissements.
Aujourd'hui, les projets de numérisation des transports dans les entreprises sont tirés à 73 % par les TMS et à 49 % par le déploiement des EDI (Échange de données informatisé).
Parmi les trois éditeurs de logiciels présents à la conférence débat, Pierre Fouère, responsable supply chain chez Oracle, a témoigné : "Le secteur de la chimie est en avance et l'agroalimentaire est en train de combler son retard".

Vincent Calabrèse

Vendredi 14 Avril 2017



Lu 586 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse