Plusieurs dossiers d’extension au port de Villefranche


Le port de Villefranche-sur-Saône est le deuxième port en tonnage transité sur le bassin Rhône-Saône avec 1,85 million de tonnes, tous modes confondus, dont 900.000 tonnes pour la voie fluviale. La fin de l’année pourrait, selon la météo et la fin de la campagne céréalière, afficher encore une petite hausse bienvenue pour achever une année fort honorable.


© Port de Villefranche-sur-Saône
© Port de Villefranche-sur-Saône
Pour le port de Villefranche-sur-Saône, l’année 2013 n’a pas flanché malgré une conjoncture difficile grâce surtout aux céréales. "En effet, deux exploitants, les Entreprises Bernard Production Végétale et Terre d’Alliances ont construit sur le port deux silos de 30.000 tonnes chacun, portant la capacité totale sur le site à 120.000 tonnes pour des céréales qui viennent principalement de l’Ain et qui partent vers Fos-Tellines, le bassin Méditerranée et l’Italie en fluvio-maritime", explique Florent Dupré, responsable d’exploitation. Le sel commence à être utilisé pour les Alpes.

"Le bois de trituration, nouvelle corde à son arc"


Le port fait office de stock avancé pour certains clients, dont un qui utilisait le fer et est revenu en partie à la route par manque de qualité de services. Ceci élargit à l’Allier la zone d’influence du port caladois. Le trafic des engrais, pourtant très fluctuant, s’est maintenu. Les trafics de bois sur le Maghreb se sont étendus et le port a ajouté une corde à son arc avec le bois de trituration pour les usines de pâtes à papier de Tarascon. La valorisation des déchets urbains ménagers est à l’état de démarrage mais pourrait avoir des perspectives de volumes intéressantes. Le départ d’un locataire a permis de construire un entrepôt de 1.500 m2 de vrac d’une capacité de 3.000 tonnes commercialisé pour des clients de l’Allier. Des travaux d’extension vont prochainement concerner le stockage extérieur sur 6.000 m2 environ et la manutention pour un client industriel.

3 millions d’euros pour un poste à quai

Une somme de 3 millions d’euros devrait aussi être investie pour créer un poste à quai supplémentaire et sa zone de manutention, grâce au financement notamment de la CCI de Villefranche, de l’État et du Feder. "En ce qui concerne l’allongement des bords à quai, la raison semble heureusement l’avoir emporté puisque, lors de la rédaction première des textes, on pouvait s’interroger sur l’intérêt d’exploiter des activités portuaires en bordure des rivières navigables", lance avec ironie Noël Comte, président de la CCI de Villefranche.
Le port de Villefranche, membre de l’Association française des ports intérieurs, a accueilli et traité environ 1.200 bateaux cette année. Au sein du Comité des ports, Florent Dupré représente le port dans les groupes de travail "Usagers" et "Développement des trafics". Au fil des années, même s’il reste beaucoup de travail à accomplir pour développer le mode fluvial et l’intermodalité, Florent Dupré voit évoluer les mentalités, d’une part, sous l’impulsion de la marque de promotion "Medlink" ("On n’a plus peur d’échanger nos bonnes pratiques") et, d’autre part, du Comité des ports qui "appuie l’idée que nous travaillons tous pour le bassin, pour l’ensemble des acteurs du fleuve et dans l’intérêt aussi des entreprises des territoires traversés".

Annick Béroud

Dimanche 17 Novembre 2013



Lu 492 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Novembre 2013 - 15:15 MGI gagne du terrain en Rhône-Alpes


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse