Polyvalence et multimodalité au port de Sète


Le président de l’Établissement public régional (EPR) Sud de France Sète, Marc Chevallier, reconnaît que le port est victime de la chute des marchandises diverses. Il relève toutefois que sa structure de port généraliste et polyvalent l’a moins exposé à la crise européenne du raffinage que les autres établissements français tournés vers les hydrocarbures.


© Port de Sète
© Port de Sète
Dans un contexte qui n'est pas très favorable, Sète poursuit toutefois les investissement déjà engagés. L'EPR débourse quelque 20 millions d'euros, sur une période deux ans et demi, en matière de superstructures. Cette enveloppe comprend 3,3 millions d'euros pour la grue mobile Liebherr qui a été livrée en mars dernier, 10 millions d'euros pour l'acquisition de deux grues neuves (construites au Portugal) qui seront affectées au terminal vraquier au premier trimestre 2014, 6,7 millions d'euros pour un nouveau portique et enfin 3,3 millions d'euros pour une grue mobile.

Pour sa part, la Région Languedoc-Roussillon "porte et finance les travaux d'infrastructures", explique Marc Chevallier. La collectivité a débloqué les fonds nécessaires pour le môle Masselin qui devrait être prêt en 2014 pour traiter le trafic passagers et ceux destinés à la réfection du quai H dont la vocation est d'être polyvalent puisqu'il pourra traiter du conteneur mais aussi toutes sortes de marchandises diverses, précise le président du port sétois.

Maintien des trafics vracs

Malgré la chute de la filière des marchandises diverses enregistrées au cours des trois premiers trimestres de l'année et une conjoncture économique internationale qui reste défavorable, Marc Chevallier ne baisse pas toutefois pas les bras. Avec un entrepôt frigorifique qui reste vide depuis quelques mois suite notamment à la disparition du trafic fruits et légumes en provenance d'Israël, les deux filières vracs lui permettent de rester optimiste. Il indique que la direction de l'établissement portuaire reste en contact avec des armateurs et espère être rattaché à de nouveaux services. Le président de l'EPR rappelle que le port sétois est membre de l'association "Medlinks" depuis le mois de mars 2012.
Il souligne que Sète fait partie des ports régionaux qui n'ont pas bénéficié de la réforme de la manutention de 2008. "Contrairement aux Grands Ports maritimes français, qui ont tiré profit du transfert d'outillage et de main-d'œuvre vers les entreprise de manutention, le texte ne nous a rien apporté", regrette-t-il.

Vincent Calabrèse

Lundi 28 Octobre 2013





Dans la même rubrique :
< >

     
Lu 41 fois

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers



Accès directs actualité














Librairie
 

Description L'Antenne

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse