Port de Calais : "On nous a complètement laissé tomber"



"Le port est livré au bon vouloir du syndicat Maritime Nord", regrette Jean-Marc Puissesseau © Port de Calais
"Le port est livré au bon vouloir du syndicat Maritime Nord", regrette Jean-Marc Puissesseau © Port de Calais
Vendredi 31 juillet, le président du port de Calais Jean-Marc Puissesseau dénonçait un abandon de la part du gouvernement, après un nouveau coup de force des marins de la Scop SeaFrance qui ont bloqué l'accès au port.
"On nous a complètement laissé tomber depuis un mois. L’État ne nous a jamais tenus au courant", a-t-il regretté. "Goutte d'eau qui fait déborder le vase", la nouvelle action des marins de la Scop SeaFrance qui ont bloqué pendant plus de trois heures vendredi les bretelles d'accès au port de Calais (Pas-de-Calais) avec des tas de pneus enflammés a fait sortir de ses gonds le président de la CCI de la Côte d'Opale.
Au mois de juillet, le port a enregistré une baisse du trafic roulier transmanche de 30 % pour les camions, 36 % pour les voitures et 20 % pour les autocars, selon la Société d'exploitation des ports du Détroit. "Depuis le début du mouvement MyFerryLink", le port de Calais a perdu plus de 7 millions d'euros, indique le concessionnaire des ports de Calais et Boulogne-sur-Mer.
"Que les marins de la Scop luttent pour leur emploi, moi, je n'ai pas de problème, mais depuis un mois, le port est livré au bon vouloir du syndicat Maritime Nord", largement majoritaire au sein de la Scop, grogne Jean-Marc Puissesseau. "On les a défendus à l'époque où DFDS voulait venir sur Calais après le dépôt de bilan de SeaFrance (en 2012, NDLR), j'ai obtenu de DFDS d'engager au minimum 150 marins de SeaFrance, sinon je n'acceptais pas DFDS à Calais", rappelle-t-il. "Aujourd'hui j'en ai marre, j'appelle au secours, je voudrais savoir si les services publics existent", poursuit Jean-Marc Puissesseau.
Il s'inquiète des conséquences pour l'image de Calais, quatrième port français avec plus de 40 millions de tonnes de marchandises passées par ses quais par an, et deuxième port mondial en transport de voyageurs. Quelque 650 personnes travaillent sur le site du port de Calais.

AFP

Lundi 3 Août 2015



Lu 214 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:05 Le multimodal et le GNL récompensés par BP2S

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:42 L'ENSM vote un budget de transition


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse