Port de Nice : le trafic prend le large


Redémarrage du trafic Corse avec l’arrivée de Moby Lines, reprise de l’exportation du ciment, bonnes perspectives pour la croisière, transfert de la propriété du port du département à la Métropole Nice-Côte d’Azur, l’année 2017 s’annonce favorable.


Moby Lines et Corsica Ferries dopent le trafic Corse au départ de Nice © Port de Nice
Moby Lines et Corsica Ferries dopent le trafic Corse au départ de Nice © Port de Nice
La Corse au départ de Nice redémarre  malgré la disparition de la SNCM laissant seule Corsica Ferries à la manœuvre sur les quais du port. L’arrivée de la compagnie italienne Moby Lines a relancé la concurrence incitant Corsica Ferries à ouvrir au départ de Nice cet été une liaison vers la Sardaigne. L’incendie le 13 août du  "Moby Zaza" a stoppé provisoirement cette belle reprise mais la compagnie italienne annonce la mise en service dès  le 9 décembre du  "Moby Corse", une unité  de même capacité (1.400 passagers).

Retour du "Moby Zaza" en janvier

Le "Moby Zaza" effectuera son retour en janvier après réparation en cours dans un chantier naval italien. Selon Michel Lallement, directeur d’exploitation du port de Nice et de la rade de Villefranche, le trafic pour la Corse à fin septembre atteint 724.299 passagers et 245.358 véhicules, soit une hausse de 14 %. Moby Lines, pour ses premières rotations nocturnes de juin à mi-aout, affiche 41.585 passagers et un taux d’occupation de 23 %. "L’année devrait se terminer sur 800.000 passagers, soit un net redressement du trafic jusqu’ici en chute depuis 2013",  complète Michel Lallement. On reste loin des 900.000 passagers traités  il y a quelques années. En 2017, Corsica Ferries mettra en service au départ de Nice le "Pascal Lotta", une belle  unité de 176 mètres (2.000 passagers). "Le Mega 3" de 210 mètres effectue parfois des rotations mais c’est la longueur maximale autorisée par les quais du port. Pour l’instant, le principal avantage de Nice c’est d’être le port le plus proche de la Corse permettant deux rotations par jour et des économies de carburant. 

"Les perspectives pour 2017 sont plus favorables"


L’activité croisière a baissé de 12 % avec à fin septembre 29.227 passagers au port de Nice (limité aux petites unités de 200 mètres) et 142.392 passagers pour la rade de Villefranche. "Les perspectives pour 2017 sont plus favorables avec 350.000 passagers attendus sur l’année pour  Nice-Villefranche. La rade heureusement nous permet d’accueillir simultanément deux à trois grosses unités de 3 à 4.000 passagers".
Le trafic marchandises s’affiche à la hausse grâce à la reprise des exportations du ciment notamment vers l’Algérie, produit par les deux cimenteries du pays niçois. À fin septembre, 187.012 tonnes ont transité par le port. "On devrait dépasser les 200.000 tonnes en fin d’année. C’est un bon résultat". S’ajoute à ce trafic historique celui de l’unité qui évacue vers Fos les déblais du tunnel du tramway (137.454 tonnes). Un trafic qui devrait s’achever en 2017 avec la fin du chantier du tunnel. En janvier, le département transférera la propriété du port de commerce à la Métropole. "Nous avons engagé des études pour envisager l’adaptation de ce port urbain". C’est notamment le dossier de rectification du quai Infernet qui permettrait de proposer deux postes à quai pour unité de 200 mètres de long tout en éloignant le trafic des zones urbaines.

Michel BOVAS

Mercredi 26 Octobre 2016



Lu 206 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse