Port de Strasbourg : le plan de déplacement se précise


Au port de Strasbourg, un plan d’actions prévoit plus de 2 millions d’euros d’investissements pour améliorer la circulation des salariés en bus, en vélo et à pied.


Le pont qui permettra à la ligne D du tram de franchir le Rhin, dans le cadre de sa future extension © Peps
Le pont qui permettra à la ligne D du tram de franchir le Rhin, dans le cadre de sa future extension © Peps
La démarche PEPS (Plan de déplacements des entreprises du port de Strasbourg) entre dans le concret. Son plan d’actions récemment validé définit un ensemble d’investissements de 2,3 millions d’euros jusqu’en 2016, financés à part égale par le Port autonome et la Communauté urbaine de Strasbourg. Il prévoit dès septembre prochain l’extension du réseau bus, grâce à deux arrêts supplémentaires prolongeant une ligne. En outre, un "crochet" par Eurofret permettra de desservir ce site qui concentre 1.300 des 10.000 salariés de la zone portuaire. Des cheminements piétons faciliteront l’accès aux stations, ce qui devrait inciter à prendre davantage le bus.
La création de 6 km de pistes cyclables est également programmée. Obtenue non sans mal auprès de la collectivité, elle découle de la principale surprise de l’enquête préalable sur les déplacements : le vélo occupe une part modale de 6,6 % d’autant plus remarquable que l’accès à la zone est compliqué et non dénué de risques pour les cyclistes. Le plan vise à lui faire gagner encore près de trois points. Autre objectif : doubler la part du covoiturage (5 % aujourd’hui), une pratique qui peut notamment intéresser la moitié des salariés qui habitent à plus de 20 km de la zone. "Au total, le PEPS compte faire passer la part de l’automobiliste seul de 75 % à 58 % des déplacements", souligne Aurore Mourette, chef de projet développement durable au Port autonome.

Personnes-relais en entreprises

Convaincus, à juste titre, que le changement viendra d’abord des pratiques au quotidien, le port et ses partenaires (dont le GUP, l’association de ses usagers) s’appuient sur un relais original : des "référents PEPS" ont émergé dans près de 50 des 320 entreprises de la zone.

Christian Robischon

Lundi 24 Février 2014



Lu 366 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 14:12 Port de Lyon : le fer porte la croissance


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse