Port de Strasbourg : trafic en hausse


La progression de 3,8 % du Port autonome de Strasbourg en 2012 (+ 12 % pour les conteneurs) est d’autant plus méritoire que la crise économique et des arrêts de trafic ont marqué l’exercice écoulé.


© PAS
© PAS
Plusieurs facteurs auraient pu – ou dû ? – conduire le port de Strasbourg à un bilan 2012 en recul. La crise économique a bien sûr exercé sa pression sur l’industrie locale. De surcroît, la fermeture de la raffinerie de Reichstett représente la perte de 700.000 tonnes lissée sur deux ans et l’un des piliers de la zone, la papeterie UPM Stracel, cesse son activité en attendant la reprise partielle par le germano-belge Blue Paper. Face à ces éléments, seul joue en faveur des statistiques le rattrapage des premiers mois par rapport au début 2011 marqué par les basses eaux et l’interruption de navigation à cause de l’accident du bateau-citerne "Waldhof".

7,963 millions de tonnes en 2012

Or le trafic total 2012 enregistre une hausse de 3,8 %, à 7,963 millions de tonnes, avec une mention particulière au conteneur qui progresse de 11,8 % pour établir un nouveau record de 430.000 EVP tous modes confondus. Si les produits pétroliers s’inscrivent bien en baisse de 13,7 % (soit un total de 1,564 million de tonnes) de même que les minéraux/déchets métallurgiques (- 33,5 %, à 128.500 tonnes), les autres postes significatifs progressent. Premier flux sur place, les graviers tirent profit de la relance de chantiers en Allemagne et aux Pays-Bas pour augmenter de 8,5 %, à 2,985 millions de tonnes. Les céréales ont connu un effet de rattrapage grâce au retour aux conditions normales de navigation, elles représentent 1,315 million de tonnes (+ 10 %).
La hausse de 22 % des objets manufacturés (1,175 million de tonnes) est à relier à celle du trafic conteneur. À l’intérieur de celui-ci, les meilleurs progressions concernent le ferroviaire (+ 28 %, soit 83.500 EVP) et le fluvial (+ 15 %,119.600 EVP). Le Port autonome s’en félicite : "On aurait pu craindre un recours accru à la route, solution la plus simple, en temps de crise. Tel n’a pas été le cas. L’action des ports de débouchés d’Anvers et Rotterdam pour le développement des pré-acheminements en mode alternatif crée un effet positif. Nous captons de nouveaux trafics auprès de l’industrie régionale. Quant au ferroviaire, il a progressé même sans avoir bénéficié d’un report du fluvial comme ce fut le cas en 2011", souligne Didier Dieudonné, directeur général délégué.

"Recherche d’un nouvel opérateur vers Le Havre ou Dunkerque"


Le port strasbourgeois s’estime conforté dans son choix de développer l’offre, qui se traduira par la mise en service à la rentrée prochaine du portique ferroviaire Kunz au terminal Nord. En attendant le terminal du site de Lauterbourg plus au Nord, dont le constructeur-exploitant devrait être désigné en milieu d’année.
Strasbourg subit certes l’arrêt depuis décembre par Naviland Cargo de la liaison de conteneur ferroviaire vers Le Havre, attribuée aux facteurs internes à l’opérateur. "Nous travaillons à la reprise de cette ligne qui est rentable, vers Le Havre ou Dunkerque", souligne Didier Dieudonné. Naviland maintient en revanche la navette bi-hebdomadaire vers Lyon, direction Marseille et Fos. Par ailleurs, les shuttle vers Anvers et Rotterdam restent solides avec respectivement quatre et deux liaisons permanentes par semaine assurées par Naviland/IFB d’une part, Ter Haak d’autre part.

Christian Robischon

Lundi 28 Janvier 2013





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Mars 2013 - 17:06 BP2S : enjeux et défis du shortsea


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse