Port-la-Nouvelle se tourne vers les agrocarburants


Le trafic du port très spécialisé de Port-la-Nouvelle devrait augmenter, notamment avec la conversion d’un de ses dépôts aux agrocarburants.


Port-la-Nouvelle veut asseoir sa position parmi les ports de Méditerranée. Soutenu par le Conseil régional de Languedoc-Roussillon, propriétaire de l’établissement, d’importants travaux y démarreront début 2016. Il s’agit d’aménager deux digues de 2.200 et 600 mètres pour créer un nouveau bassin capable d’accueillir des navire de 220 mètres, avec un nouveau terre-plein d’une quinzaine d’hectares dédié aux activités portuaires. 200 millions d’euros sont consacrés à cette première phase. Une seconde sera envisagée «selon l’évolution du trafic», prévoit la région.
Très sensible aux conditions météorologiques, Port-la-Nouvelle a subi un retrait de 9 points de son trafic total, qui passe de 1,97 million de tonnes en 2013 à 1,79 million de tonnes en 2014. Une chute qui reflète les mauvaises récoltes céréalières du Sud-Ouest. "Nous sommes dépendants des récoltes du Lauragais, elles-mêmes plus ou moins abondantes en fonction de la météo", note le directeur commercial du port, Laurent Mouillie. Le premier port français pour le blé dur subit donc les mêmes aléas que les agriculteurs. Son résultat est à modérer, car le trafic avait connu une forte hausse en 2013, avec 645.583 tonnes exportées depuis Port-la-Nouvelle, contre 523.158 l’année précédente. «Les campagnes céréalières s’étalant de juillet à juillet, je peux d’ores et déjà annoncer que les flux devraient augmenter cette année, annone Laurent Mouillie. Les stocks commencent à sortir du port, un peu plus tard que d’habitude, maintenant que les tarifs convergent entre vendeurs et acheteurs».

"Le premier port français pour le blé dur"


Pour pallier la baisse de son trafic annuel de céréales, Port-la-Nouvelle n’a pas pu compter sur les produits pétroliers qui constituent la moitié de son trafic. Ceux-ci ont légèrement chuté, passant de 1,08 million de tonnes en 2013 à 1,05 en 2014 : «Les importations de produits pétroliers suivent aussi des fluctuations en fonction du climat avec l’utilisation des carburants agricoles et, dans une moindre mesure, du chauffage domestique», précise la direction du port. Toutefois, la vocation de port pétrolier de Port-la-Nouvelle se confirme avec la conversion du dépôt d’hydrocarbures exploité par le groupe Dyneff en dépôt pour la réception, le stockage et la réexportation d'agrocarburants. Cette activité devrait générer un flux annuel de 120.000 tonnes, avec un objectif à terme de 300.000 tonnes transportées.

Un port spécialiste

«Nous investissons pour améliorer le service, mais nous demeurons un port spécialiste, avec le tiers de notre activité qui fait le yo-yo, sans que nous puissions interférer», conclut Laurent Mouillie.

Caroline Garcia

Mercredi 28 Octobre 2015



Lu 102 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Octobre 2015 - 15:14 CMA CGM : déjà 15 ans pour les lignes NAF !


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse