Poursuite de la grève dans trois raffineries Total



© Total
© Total
Trois raffineries du groupe pétrolier français Total, situées dans l'Hexagone, étaient toujours touchées mardi 17 décembre par un mouvement de grève reconductible à l'appel de la CGT et FO pour des augmentations salariales, a-t-on appris de source syndicale et auprès de la direction. Total, numéro un du marché en France et en Europe, exploite cinq sites dans l'Hexagone : Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime), Donges (Loire-Atlantique), Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône), Feyzin (Rhône) et Grandpuits (Seine-et-Marne). "Seule la raffinerie de Donges est sortie du mouvement lundi après-midi alors que le mouvement se poursuit dans les autres et dans l'ancienne raffinerie des Flandres", a indiqué Éric Sellini, coordinateur CGT du groupe. Mais selon la direction, la raffinerie de Grandpuits est aussi sortie du mouvement.
Éric Sellini a précisé en outre que les stations d'essence Total dont le ravitaillement est assuré au compte-gouttes dans le Nord-Pas-de-Calais sont partiellement à l'arrêt ce mardi à cause de la grève sur le site des Flandres. "Il n'y a pas de rupture dans les stations-service françaises, même s'il y a quelques points de tension", a réagi Jean-Louis Schilansky, le président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip). "Le pays n'est pas en crise d'approvisionnement", a-t-il insisté, rappelant que la moitié du gasoil vendu en France était importé. "Le système logistique français fonctionne complètement. Il y a 200 dépôts de plus de 500 m3 qui assurent la plus grande partie de l'approvisionnement", a-t-il ajouté.
La CGT et FO, qui déplorent une proposition d'augmentation générale comprise entre 1,2 et 1,5 %, estiment que les "résultats mirobolants du groupe, régulièrement supérieurs à 10 milliards d'euros", doivent aussi profiter aux salariés. Le groupe Total a soumis à la signature des syndicats lundi et mardi un accord salarial qui propose "une enveloppe globale d'augmentation de 3,5 %" (avec primes individuelles et ancienneté), selon la direction. Ainsi, l'augmentation générale est bien "de 1,5 %", mais à laquelle s'ajoutent une augmentation individuelle "de 1,2 % et une hausse "de 0,8 % liée à l'ancienneté".

AFP

Mercredi 18 Décembre 2013



Lu 62 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse