Premier semestre contrasté pour les armateurs mondiaux


Au premier semestre, les résultats financiers des vingt premiers armateurs mondiaux se sont avérés plutôt contrastés. Alors que certains transporteurs maritimes du secteur conteneurisé ont enregistré des hausses de chiffre d'affaires, deux tiers d'entre eux ont vu leurs revenus s'effriter par rapport aux six premiers mois de 2012. Le cabinet de consultants néerlandais Dynamar dresse le bilan sur la période...


© "K" Line
© "K" Line
Au cours des six premiers mois de l'année, à 2,5 milliards de dollars, l'armateur chinois China Shipping a vu son chiffre d'affaires progresser de 15 % par rapport au premier semestre 2012. De son côté, le taïwanais Evergreen a enregistré une hausse de 10 % à 2,33 milliards de dollars. En revanche, le japonais "K" Line, avec 1,44 milliard de dollars, et le hong kongais OOCL, avec 2,77 milliards de dollars, ont perdu respectivement 14 % et 11 % de leurs revenus en un an. Des baisses d'activité que Dynamar qualifie de "significatives".
Le cabinet de consultants néerlandais spécialiste de la ligne régulière relève que les armateurs tels que Maersk Line (avec un chiffre d'affaires en baisse de 5 % à 13 milliards de dollars et un bénéfice de 643 millions de dollars) et CMA CGM (avec un chiffre d'affaires en hausse de 2 % à 7,9 milliards de dollars et un bénéfice s'élevant à 364 millions de dollars) bénéficient tous deux de réductions de coûts d'exploitation dues à des économies d'échelles. Quant aux conglomérats japonais présents dans de nombreux secteurs du shipping que sont "K" Line, Mol et NYK ils ont tous connu une augmentation de leurs bénéfices nets. Enfin, le chinois Coscon et l'israélien Zim ont continué à enregistrer des pertes semestrielles s'élevant respectivement à 175 et de 206 millions de dollars.

China Shipping et Hapag-Lloyd ont tiré leur épingle du jeu

Dans un contexte de morosité des taux de fret globale auquel la plupart des armateurs ont été confrontés au premier semestre, deux opérateurs ont plutôt bien tiré leur épingle du jeu : China Shipping et Hapag-Lloyd. La compagnie chinoise a vu son chiffre d'affaires progresser de 15 % (à 2,5 millions de dollars) en ayant vu baisser le nombre d'EVP transportés de 2 %, à 3,9 millions d'EVP. Pour sa part, l'opérateur allemand a traité 2,7 millions d'EVP (soit 1 % de plus qu'au premier semestre de 2012), et vu son chiffre d'affaires augmenter de 4 %, à 4,4 millions de dollars.

"Les transporteurs maritimes confrontés à la morosité des taux de fret"


Dynamar constate que les compagnies qui sont présentes sur l'ensemble des marchés mondiaux vivent de taux de fret moyens largement supérieurs à leurs confrères régionaux qui n'exercent que sur le secteur Intra-Asie.
Ainsi, "K" Line a enregistré un revenu moyen par conteneur de vingt-pieds (EVP) de 1.908 dollars. Il est suivi par le chilien CSAV, à 1.827 dollars par EVP, par le coréen Hanjin, à 1.638 dollars par EVP, par Hapag-Lloyd (1.629 dollars par EVP) et par Zim (1.537 dollars par EVP). En revanche, le marché régional asiatique a généré au thaïlandais RCL un taux moyen de 197 dollars par EVP au cours de la période contre 197 dollars au premier semestre 2012. Pour sa part, le vietnamien SITC Shipping Group a vu son taux de fret moyen passer de 553 dollars l'an dernier à 493 dollars cette année.
Gobalement, quatre armateurs seulement ont été bénéficiaires pendant les six premiers mois de l'année ramené à l'EVP transporté : il s'agit en effet de Hapag-Lloyd, Maersk Line, CSAV et SITC. "K" Line, RCL et OOCL sont les trois qui s'en sont tirés à l'équilibre. Six autres ont achevé le semestre sur une perte : Coscon, Hyundai, Zim, APL, Hanjin et China Shipping.

Vincent Calabrèse

Vendredi 13 Septembre 2013



Lu 404 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse