Premier test réussi pour Hyperloop aux États-Unis



© Hyperloop One
© Hyperloop One
La start-up américaine Hyperloop One, qui développe le concept futuriste de train Hyperloop, a effectué avec succès le premier test complet de son système à sustentation magnétique, a-t-elle annoncé mercredi 12 juillet. Le concept d'Hyperloop consiste à propulser des passagers dans des capsules circulant sur des coussins d'air dans un tube à basse pression à une vitesse qui pourrait atteindre 1.200 km/h. Vieille idée du monde des transports, elle a été relancée en 2013 par Elon Musk. "Hyperloop One a effectué ce que personne n'avait fait auparavant en réalisant avec succès pour la première fois un test grandeur nature des systèmes Hyperloop", a affirmé le cofondateur et patron de l'entreprise, Shervin Pishevar. Le test s'est déroulé en mai dans le désert près de Las Vegas. L'engin-test est parvenu à s'élever au-dessus des rails pendant un peu plus de 5 secondes grâce à la sustentation magnétique, atteignant la vitesse de 112 km/h, selon Hyperloop One. "En créant un vide total, nous avons littéralement mis le ciel dans un tube, comme si vous voliez à 60.000 mètres d'altitude", ajoute l'entreprise, qui avait déjà testé avec succès son système de propulsion. Cette fois, Hyperloop One a testé le moteur, la pompe à vide, la sustentation magnétique et le frein électromagnétique. La start-up a aussi annoncé mercredi avoir construit un prototype de capsule, faite d'aluminium et de fibre de carbone, destinée à transporter des passagers ou du fret dans les tubes. Elle mesure 8,5 mètres, selon l'entreprise.
Hyperloop One compte notamment parmi ses investisseurs la société française de chemins de fer SNCF, le conglomérat américain General Electric, le fonds souverain russe RDIF et le géant portuaire de Dubaï, DP World Group. Une autre entreprise américaine, Hyperloop Transportation Technologies (HTT), cherche aussi à mettre un Hyperloop au point, ainsi que la canadienne TransPod. Elon Musk n'a fait que relancer l'idée et n'a pas de participation financière dans ces start-up.

AFP

Jeudi 13 Juillet 2017



Lu 772 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Septembre 2017 - 14:29 La SNCF fait la chasse aux mètres-carrés €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse