Premier trimestre en hausse pour le port d'Anvers


Avec un trafic cumulé de 51 millions de tonnes à fin mars, le port d'Anvers a achevé le premier trimestre sur une croissance de 5,9 %. Même si la tendance enregistrée au cours des trois premiers mois de l'année devrait se poursuivre en 2015, l'autorité portuaire scaldienne met en garde contre l'excès d'optimisme eu égard à la volatilité du marché.


Les écluses de Berendrecht et de Zandvliet sur l'Escaut © Port of Antwerp
Les écluses de Berendrecht et de Zandvliet sur l'Escaut © Port of Antwerp
Le premier trimestre semble de bon augure pour le port d'Anvers. En nombre d'EVP, le trafic s'est élevé à 2,3 millions, soit 9,5 % de plus qu'au cours des trois premiers mois de 2014. Danny Deckers, du service marketing et relations commerciales du port belge, attribue cette progression à la bonne fréquentation des géants mondiaux du secteur, à "la bonne reprise de l'économie américaine "mais aussi à "la conteneurisation croissante de certains trafics tels que l'acier, les fruits et certains véhicules" qui étaient jusqu'ici transportés en conventionnel.
Selon lui, l'activité des logisticiens belges dans les entrepôts anversois illustre la croissance du trafic conteneurisé. Il souligne que des groupes tels Katoen Natie apportent "une valeur ajoutée avec les opérations de dépotage et de rempotage dans les entrepôts". Il se félicite que les navires de MSC quittent bientôt la darse Delwaide, frappée de saturation, pour être opérés en darse Deurganck.

Le trafic ro-ro et le conventionnel en repli

En revanche, le trafic ro-ro a reculé à Anvers de 8,7 %, à 1 million de tonnes. La perte de 6,9 % du nombre de voitures d'occasion à destination du continent africain, à 291.200 unités, est à l'origine de cette baisse. "Le nombre de véhicules neufs en provenance du Japon, souligne toutefois Danny Deckers, continue de progresser".
Quant au fret conventionnel, qui a connu un repli de 3,5 %, à 2,3 Mt, au cours du premier trimestre, il note une baisse depuis quelques années en raison de la perte des aciéries, tout en précisant que le port scaldien demeure un des spécialistes des grands projets (centrales thermiques, etc. )
La chute de 37,7 % des fruits (une filière qui a achevé le trimestre sur 173.321 tonnes) a également contribué au recul du conventionnel.
À 15,8 millions de tonnes, les vracs liquides ont achevé les trois premiers mois de l'année sur une progression de 4,7 %. Si les produits dérivés du pétrole ont augmenté de 8 % pour s'établir à 12 millions de tonnes, les produits chimiques, avec 2,6 millions de tonnes, et le pétrole brut, avec 1,21 million de tonnes, ont respectivement chuté de 3 % et 7 %.
Enfin, les vracs secs ont crû de 3,6 % au cours du premier trimestre par rapport à l'an dernier pour s'établir à 3,6 millions de tonnes. Une progression due à la hausse de 63,3 % du sable et du gravier qui ont dépassé la barre des 541.000 tonnes et à une reprise de 24,6 % du trafic du charbon, qui a frôlé fin mars les 374.000 tonnes.
Quant au nombre d'escales de navires maritimes, il continue à diminuer à Anvers. Ce phénomène est identique à celui qui frappe de nombreux autres grands ports. Il illustre l'augmentation croissante de la taille des unités et de leur capacité ainsi que leur corollaire : l'érosion du nombre de porte-conteneurs nécessaires pour transporter autant, voire davantage de boîtes qu'auparavant. D'ailleurs, à 83,8 millions de tonnes de port en lourd, le tonnage a progressé de 24,6 % au premier trimestre.

Vincent Calabrèse

Jeudi 11 Juin 2015



Lu 306 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse