Premier trimestre en stagnation pour le groupe Stef


À 618, 9 millions d'euros, le chiffre d'affaires consolidé du groupe Stef a progressé de 3,7 % au premier trimestre de l'année 2013 par rapport aux trois premiers mois de 2012. Seul le secteur logistique France a connu une hausse au cours de la période sous revue. Les autres branches ont toutes achevé le trimestre en stagnation.


© Franck ANDRÉ
© Franck ANDRÉ
Pour le groupe Stef, le chiffre d’affaires Transport a subi l'impact d'une consommation alimentaire en baisse, un effet calendaire en recul de 3,1 %. La direction de l'entreprise estime en outre que le marché a été confronté à des conditions climatiques difficiles. Elle juge toutefois que son réseau transport a su tirer son épingle du jeu. Un résistance qu'elle attribue notamment à "sa force commerciale".

"Recul de 4,2 % du chiffre d'affaires pour La Méridionale"


La branche logistique, pour sa part, est restée bien orientée en ce début d’année, souligne la direction de Stef, "malgré les effets négatifs des récents incidents alimentaires liés à la viande bovine". Elle ajoute que "l’activité "surgelé" bénéficie également d’un taux de remplissage satisfaisant". Ce dernier, qui s'est élevé à 86,5 %, "demeure conforme à la montée en stock progressive, conséquence de la baisse de la consommation", souligne l'entreprise.

Chute des volumes dans la Péninsule ibérique

Dans le secteur des activités européennes, le groupe estime que la situation économique particulièrement difficile et le net repli de la consommation alimentaire dans la Péninsule ibérique ont entraîné "une chute des volumes pour l’activité liée à la logistique de distribution, partiellement compensée par le développement de l’activité de transport pour l’industrie agroalimentaire". Hors croissance externe, le chiffre d’affaires a marqué un repli de 2,9 %.
Les autres implantations du groupe en Europe ont affiché "une bonne résistance à l’environnement et devraient poursuivre une dynamique de croissance, grâce aux effets de la croissance externe ou de l’acquisition de nouveaux contrats clients".
Avec un marché global (fret et passagers) en baisse vers la Corse et l’arrêt technique d’un des navires de la flotte de La Méridionale, sa filiale basée à Marseille spécialiste de la desserte territoriale corse, l’activité maritime a souffert. À 23,1 millions d'euros, son chiffre d’affaires a reculé de 4,2 % par rapport au premier trimestre 2012. Le groupe estime que le niveau des réservations pour la période estivale est à ce jour "satisfaisant".

Vincent Calabrèse

Mardi 30 Avril 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse