Première pierre pour le futur T1 à Lyon-Saint-Exupéry


L’investissement de 180 millions d’euros pour le nouveau Terminal 1 de l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry prépare l’avenir d’un équipement stratégique pour Rhône-Alpes.


© Keo
© Keo
Le chantier du futur Terminal 1 de l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry a commencé depuis six mois mais la première pierre vient d’être symboliquement posée par le PDG de GFC Construction, filiale de Bouygues Construction, Alain Loyer, ainsi que par les responsables de l’aéroport et des collectivités concernés par le développement de cette infrastructure multimodale qui, avec cet investissement de 180 millions d’euros, prépare l’avenir.
Conçu par le cabinet d’architecture Rogers Stirk Harbour + Partners, qui s’est déjà illustré à Madrid, Heathrow, Shanghai ou Oslo, le futur terminal pourra accueillir 15 millions de passagers en 2020. Aujourd’hui, l’aéroport en accueille 8,5 millions et il est même cette année un peu en régression côté passagers tandis que le fret enregistre une croissance à deux chiffres. Le bâtiment HQE accueillera la croissance du trafic low-cost et conventionnel. Implanté dans le prolongement de l’actuel T1, il viendra se connecter, via une galerie souterraine au satellite de l’actuel T3 dont la partie métallo-textile sera démolie en été 2016 (phase A). La poursuite de l’extension (phase B) sera achevée en 2018. Le T1 représentera une surface neuve de 70.000 m2, soit l’équivalent de celle de tous les terminaux actuels réunis. Le projet accueillera un espace de vie de 10.000 m2 dédié à la détente, aux loisirs, au shopping et à la restauration, situé au cœur du terminal, en zone réservée. Deux cents personnes environ, issues en majorité des entreprises locales, travailleront sur ce vaste chantier. Le projet intégrant le bâtiment, les extérieurs, les parkings avions et les équipements représente un montant de 180 millions d’euros. La BEI accompagne le financement du programme à cinq ans par un prêt global de 140 millions d’euros. Le financement de ce projet est intégré au programme d’investissement global d’Aéroports de Lyon pour la période 2012-2016 de 260 millions d’euros.

"Le fret enregistre une croissance à deux chiffres"


«Il s’agit d’un chantier stratégique qui correspond à l’arrivée de la métropole. L’accessibilité est le socle du développement de toutes les grandes cités. La puissance d’une cité se mesure à la variété et au nombre de ses connections», a relevé Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon et président du Grand Lyon, qui espère voir Lyon reliée à terme aux grandes villes et capitales du monde. «Nous voulons hisser l’aéroport de Lyon au niveau des grands standards mondiaux», a observé Philippe Bernand, président du directoire d’Aéroports de Lyon, actuellement en discussion avec China Eastern pour une liaison Lyon-Shanghai. Il a à cœur aussi de développer les recettes commerciales «pour maintenir des redevances les plus basses possibles».
(((sur le site)))
La Région Rhône-Alpes est la 2e région économique et industrielle de France. «Elle est la 7e région européenne mais son aéroport figure au 47e rang en Europe. Il y a quelque chose qui assurément ne va pas», a soulevé Jean-Jack Queyranne, président du Conseil régional Rhône-Alpes mettant en évidence les 80 millions de passagers des aéroports de Paris et les 8,5 millions de l’aéroport lyonnais. «Si on veut être un aéroport international, il faudra bien des capitaux internationaux. Il faut arrêter le protectionnisme français», a-t-il encore ajouté, alors que la question de la prochaine privatisation de l’aéroport lyonnais fait l’objet de multiples réflexions. L’important est que l’opération se fasse avec maîtrise, contrôle et dans un rapport gagnant-gagnant gage de pérennité.
La libéralisation des droits de trafic, vivement réclamée et la privatisation partielle qui s’annoncent feront-elles bouger les lignes de cet aéroport lyonnais qui n’a pas la place qu’il devrait avoir ?

Annick Béroud

Lundi 15 Décembre 2014



Lu 824 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse