Priorité au canal Condé-Pommeroeul


Le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, a annoncé vendredi 13 décembre à Vieux-Condé, dans le Nord, que la réouverture du canal entre Condé-sur-l'Escaut et Pommeroeul, en Belgique, fermé à la navigation pour cause d'envasement, était "une priorité".


Frédéric Cuvillier veut mettre l'accent sur le canal Condé-Pommeroeul. "Condé-Pommeroeul est une priorité. C'est une priorité parce que cela donne du sens et anticipe la réalisation du canal Seine-Nord. Je serai extrêmement attentif à ce qu'on puisse mettre dans le cadre du contrat de plan État-région la priorité pour la mise à niveau du Condé-Pommeroeul et la navigabilité de ce canal", a déclaré le ministre, en marge de l'inauguration de la ligne 2 du tramway de l'agglomération de Valenciennes.

Entre 60 et 80 millions d'euros

"C'est un projet qui a fait l'objet de nombreuses études. Depuis au moins trois à quatre ans nous travaillons sur ses aspects techniques avec nos voisins belges", a expliqué Valérie Létard, présidente de Valenciennes Métropole. Le programme d'intervention pour le canal, long de quelque 6 km entre Condé-sur-l'Escaut, à quelques kilomètres au nord de Valenciennes, et Pommeroeul, "va osciller entre 60 et 80 millions d'euros", a-t-elle ajouté. "Le canal Condé-Pommeroeul nous permet d'être relié aux grands ports d'Europe du Nord dans les meilleures conditions et de devenir la première base arrière en France de ces grands ports que sont Anvers ou Zeebrugge", a assuré Valérie Létard, également sénatrice (UDI) du Nord. "Le canal Seine-Nord optimise encore plus cette capacité de transit" dans la région, a-t-elle souligné.

"La base arrière en France des ports d'Anvers et Zeebrugge"


"Dans quelques jours, j'aurai l'occasion de tirer les conséquences du rapport remis par Rémi Pauvros" pour le canal Seine-Nord, a indiqué Frédéric Cuvillier. Selon le rapport du député-maire de Maubeuge (Nord), Rémi Pauvros (PS), le coût du projet de canal Seine-Nord Europe entre l'Oise et l'Escaut est fortement révisé à la baisse, autour de 4,5 milliards d'euros, et ce grand chantier porteur de croissance pourrait démarrer dès 2015 si le gouvernement donnait son feu vert.

AFP

Lundi 16 Décembre 2013



Lu 239 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 14:12 Port de Lyon : le fer porte la croissance


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse