Privatisation des aéroports de Nice et de Lyon : 7 consortiums sur les rangs


Sept consortiums sont en lice pour la reprise des 60 % du capital des aéroports de Nice et de Lyon cédés par l'État, dont cinq sont candidats pour les deux aéroports.


© Nice-Côte d'Azur
© Nice-Côte d'Azur
Sept consortiums sont sur les rangs pour la privatisation des aéroports de Nice et de Lyon, a-t-on appris de sources proches du dossier lundi 4 juillet, jour de clôture du dépôt des offres fermes. Le ministère de l'Économie n'a pas souhaité s'exprimer lundi sur le nombre et l'identité des candidats. Le repreneur doit être choisi cet été. Les candidats au rachat des parts de l'État dans les aéroport de Lyon et de Nice avaient jusqu'à lundi midi pour déposer leurs offres fermes.

Six candidats pour Lyon

Six consortiums ont déposé des dossiers pour Lyon, selon des sources proches du dossier confirmant des informations du journal "Les Échos". Il s'agit du gestionnaire aéroportuaire Vinci Airports associé à la Caisse des dépôts et l'assureur Predica (Crédit agricole), du groupe d'investissement français Meridiam avec le groupe espagnol de BTP et de services Ferrovial, du fonds d'investissement Ardian associé à différents partenaires financiers, du groupe italien Altantia (Benetton), du groupe turc Limak et de l'australien Macquarie allié à FPP (holding familial de Peugeot).
Les cinq premiers sont également candidats à Nice en plus de l'assureur allemand Allianz qui s'est allié au fonds américain GIP, selon "Les Échos". L'État monégasque a par ailleurs indiqué qu'il envisageait une entrée au capital de l'aéroport de Nice avec une prise de participation entre 5 et 9 % selon la valorisation, en s'associant à l'un des groupements en lice. "On veut un pied dans la porte, une place dans le conseil d’administration", a indiqué le ministre d’État (chef du gouvernement monégasque), Serge Telle, précisant que Monaco avait rencontré tous les groupements et n’avait pas d’opposition de leur part.
L'État veut céder la totalité des 60 % qu'il détient dans les sociétés gestionnaires des deux aéroports, ce qui pourrait lui rapporter autour de 2 milliards d'euros.

AFP

Mardi 5 Juillet 2016



Lu 213 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:36 Bombardier livre son premier CS300 à Air Baltic €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse