Prix du transport de marchandises en hausse sauf en maritime


À l’exception du maritime, les prix du transport de marchandises affichent une croissance de 8,5 à 1,8 % au cours des douze derniers mois. Moins prononcées, les évolutions dans les activités logistiques et la manutention, dont portuaire, sont inférieures à 1 %. Le premier trimestre 2012 marque un tassement des tarifs dans la plupart des secteurs.


© AFC
© AFC
À partir d’un suivi clôt fin mars, le Commissariat général au développement durable relève en France une hausse des prix dans la plupart des modes de transport de marchandises sur les douze derniers mois.
La palme revient au fret aérien en croissance de 8,5 % portée par les échanges avec les zones Asie-Pacifique (+ 18,2 %) et Moyen-Orient (+ 15,1 %). Cette tendance ralentit cependant au premier trimestre 2012 où l’augmentation moyenne plafonne à 0,6 % affectée par les replis sur l’Afrique et l'Amérique.

Le fluvial tire son épingle du jeu

Les prix dans le transport fluvial tirent également leur épingle du jeu avec un développement de 6,4 % en glissement annuel, plus prononcé sur les trajets nationaux (+ 10,4 %) qu’internationaux (+ 2,8 %). Là encore, les trois mois de l’exercice 2012 marquent un tassement avec une augmentation moyenne de 0,9 % due aux tarifs pratiqués à l’international (- 0,2 %).

"Le fret aérien résiste à un trafic en berne"


Le segment messagerie express affiche une évolution similaire : progression de 1,8 % sur l’année et repli de 0,8 % entre janvier et mars 2012. Premier mode terrestre, la route voit ses tarifs s’apprécier de façon plus forte, à hauteur de 2,6 %, et homogène entre les transports internationaux et domestiques. Les variations y sont en revanche plus marquées et tranchent par rapport au reste du secteur avec une hausse de 1,7 % au premier trimestre après + 0,4 % lors du trimestre précédent.
En diminution de 4,4 % sur l’année, les taux de fret dans le secteur du vrac font également exception. Pis, ils chutent de 12,7 % au cours des trois premiers mois 2012 impactés par un effondrement dans les vrac.
Plus stables enfin, les tarifs dans le domaine de l’entreposage s’apprécient de 0,7 % en glissement annuel grâce à la résistance du stockage des produits secs. Calculée sur la base des activités portuaires et non portuaires, la manutention enregistre une croissance de même ampleur sur la période.

Érick Demangeon

Mercredi 18 Juillet 2012



Lu 1435 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse