RDC : plus de 500 personnels navigants suspendus


Le ministre des Transports a suspendu plus de 500 personnels navigants sur les fleuves et lacs de la République démocratique du Congo n'ayant pas reçu la formation adéquate pour exercer correctement leur fonction, alors que les naufrages sont fréquents dans le pays.


RDC : plus de 500 personnels navigants suspendus
Plus de 500 personnels navigants ont été suspendus en République démocratique du Congo, faute de formation suffisante. Pour "sécuriser au maximum la navigation fluviale et lacustre", le gouvernement a déployé "en provinces des missions de contrôle des unités flottantes, du personnel navigant, ainsi que des infrastructures portuaires de construction navale", indique une circulaire du ministre des Transports, Justin Kalumba.

79 unités fluviales interdites

"Au terme des rapports desdites missions, il a été relevé que plusieurs membres du personnel navigant n'ont pas suivi de formation adéquate et ne disposent, par conséquent, pas de titres de capacités pour opérer en tant que tels", précise la circulaire. Résultat : 518 personnels, répartis sur sept des onze provinces du pays, "sont interdits de naviguer jusqu'à nouvel ordre". Les provinces de l’Équateur et du Sud-Kivu sont les plus touchées, avec respectivement 146 et 165 personnels suspendus.
Dans une autre circulaire, et toujours par sécurité, le ministre a aussi interdit à 79 "unités fluviales avec coque en acier" de naviguer "jusqu'à nouvel ordre". 55 d'entre elles - dont deux en service depuis 1933, soit le record d'ancienneté sur les 79, d'après les données disponibles - sont en Équateur. Les naufrages sont fréquents en RDC. Ils sont généralement provoqués par la surcharge, le mauvais balisage, l'absence de signalisation ou l'inexpérience des pilotes. La plupart des embarcations ne disposent d'aucun matériel de sécurité. En décembre, le naufrage d'un bateau a fait au moins neuf morts sur le fleuve Congo, en amont de Kinshasa. L'accident s'était déroulé la nuit après une "percussion incompréhensible d'une balise, placée au milieu du fleuve", selon le ministre, qui a souligné que le "surchargement des barges" a joué un rôle.

AFP

Lundi 11 Mars 2013





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse