RFF : résultat à l'équilibre en 2012


Réseau ferré de France (RFF) a enregistré un résultat net quasiment à l'équilibre en 2012, à 2 millions d'euros au cours d'un exercice marqué par une hausse des activités de maintenance et des travaux sur le réseau ferroviaire national.


© RFF/Capa/Lionel Charrier (Toma)
© RFF/Capa/Lionel Charrier (Toma)
RFF a enregistré un résultat à l'équilibre en 2012, ainsi qu'une hausse des chantiers sur le réseau. L'enveloppe totale consacrée aux projets d'infrastructure ferroviaire a atteint 5,3 milliards d'euros en 2012, contre 4,5 milliards un an plus tôt, soit une croissance de 18 %. La modernisation du réseau a coûté à elle seule 2,1 milliards, soit une hausse de près de 10 %, avec plus de 1.000 km de voies qui ont été rénovées l'an dernier. Et le gestionnaire a également dépensé 3,1 milliards pour étendre le réseau avec notamment le lancement de la construction de quatre lignes à grande vitesse (LGV) pour 2,3 milliards - 800 km de voies vont être mises en service en 2016 et 2017 - et pour des projets régionaux (800 millions).

5,5 milliards d'euros de chiffre d’affaires

Il a réalisé un chiffre d'affaires de 5,5 milliards d'euros (+ 4 % à périmètre constant), contre 4,98 milliards un an plus tôt. Le résultat opérationnel courant ressort à 1,4 milliard, en léger repli par rapport à l'année précédente malgré la "bonne tenue du chiffre d'affaires, du fait de l'augmentation des activités de maintenance et des travaux". Au final, RFF a engrangé un maigrichon bénéfice net de 2 millions, contre 223 millions d'euros en 2011.

"Légère progression pour le trafic fret"


Côté activités, le gestionnaire a rapporté un trafic voyageurs "stable" dans les trains régionaux et une hausse de 3,5 % sur le réseau à grande vitesse, grâce à l'entrée en service de la LGV Rhin-Rhône en décembre 2011. Dans le fret, le trafic a progressé à 76 millions de trains-km, contre 72 millions en 2011. Mais la société n'évoque qu'une "légère progression" car elle est passée d'un mode de calcul déclaratif à un logiciel de calcul d'utilisation réelle.
L'endettement, déjà élevé de RFF, s'est creusé en 2012 à 31,5 milliards, contre 28,6 milliards fin 2011, car ses investissements ont été "sensiblement supérieurs à son autofinancement". Il a levé 3,8 milliards d'euros l'an dernier, en 23 opérations ayant une maturité moyenne de plus de 23 ans.
Par ailleurs, RFF a annoncé vendredi 29 mars la nomination de Yves Ramette au poste de directeur général du gestionnaire d'infrastructure unifié (GIU) pour l'Île-de-France. Venu de la RATP où il est directeur général adjoint en charge des projets, de l'ingénierie, des investissements et de la mission "Grand Paris", M. Ramette, 63 ans, aura pour mission de rapprocher les équipes de RFF, SNCF Infra et de la Direction de la circulation ferroviaire (DCF) en Île-de-France. "Cette nouvelle organisation simplifiée, comptant près de 12.000 collaborateurs, vise à améliorer la qualité de service et en particulier la régularité des trains", souligne RFF. Le GIU Île-de-France préfigure ce que devrait être le futur GIU national, voulu par le gouvernement dans le cadre de la réforme ferroviaire en cours, et qui doit regrouper à terme les personnels de RFF, de SNCF Infra et de DCF, soit environ 55.000 personnes.

AFP

Mardi 2 Avril 2013


Tags : ferroviaire, rff



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse