Rapprochement en vue entre Cosco et China Shipping


Cosco et China Shipping ont signé le 13 février un protocole de partenariat visant à rapprocher les deux grands armateurs d'État chinois. L'objectif de cette manœuvre financière est de mieux résister à la faible reprise économique mondiale et à la sévérité de la concurrence internationale.


Ce n'est pas une fusion mais la coopération entre les deux armateurs chinois s'y apparente dans plusieurs domaines
Ce n'est pas une fusion mais la coopération entre les deux armateurs chinois s'y apparente dans plusieurs domaines
Selon Alphaliner, l'accord de partenariat entre Cosco et China Shipping va permettre aux deux groupes de jeter les bases d'une coopération tant en termes de développement commercial commun que d'investissements.
Le protocole entre les deux armateurs table sur le long terme, le partage de bénéfices et une coopération "gagnante-gagnante". La coopération envisagée prévoit des alliances stratégiques et la création de joint-ventures dont la vocation sera de coordonner les attributions des structures communes et le partage des gains. Selon Alphaliner, les partenaires devraient leur confier le rôle d'explorer de nouveaux marchés, de prendre en charge la gestion des terminaux portuaires, d'assurer la logistique, de gérer les activités de construction navale, etc.

Une solution aux pertes financières ?

Cet accord de rapprochement pourrait apporter une solution aux pertes financières que traversent les deux armateurs chinois depuis quelques années. Paul Tourret, directeur de l'Isemar, dans une note de synthèse consacrée à la Chine, indiquait en décembre 2013 que Cosco Holding est placée sous la menace d'une suspension des cotations boursières sur les places de Shanghai comme de Hong Kong si le groupe traversait une troisième année de pertes. Quant à China Shipping, il souligne que la compagnie a évité la contamination des pertes à tout le groupe en séparant les branches vracs et conteneurs.
Selon le dernier Top 100 d'Alphaliner, Cosco Container Line, la branche conteneurisée du groupe, se place au cinquième rang mondial avec 776.615 EVP de capacité sur le marché, soit 4,4 % de l'offre mondiale de transport. Quant à CSCL, il est situé à la septième place avec 582.632 EVP, soit 3,3 %.

Vincent Calabrèse

Mercredi 19 Février 2014



Lu 398 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse