Recep Tayyip Erdogan inaugure le pont Osman Gazi


La Turquie inaugure l'un de ses méga-projets, le pont autoroutier du golfe d'Izmit, dans le Nord-Ouest du pays, le plus gros chantier jamais lancé en Turquie, il y a trois ans.


© Advantis
© Advantis
Recep Tayyip Erdogan a inauguré jeudi 30 juin un pont, l'une de ses œuvres pharaoniques. Baptisé Osman Gazi, du nom du sultan Osman Ier qui a donné son nom à la dynastie ottomane au XIVe siècle, ce pont sur la mer de Marmara, l'un des plus grands ponts suspendus au monde (3 km), constitue le tronçon principal du projet autoroutier Gebze-Orhangazi-Izmir, de 433 km de long. "Il aurait dû être bâti il y a cinquante ans mais nous l'avons (finalement) fait", a dit le président à la cérémonie d'ouverture.

Un troisième aéroport en 2017

Cette autoroute doit raccourcir la durée de voyage entre plusieurs villes et districts de la région de l'ouest industrialisé de la Turquie. Le montant total des investissements pour le projet est de 9 milliards de dollars et s'inscrit dans le cadre des ambitieux objectifs de l'homme fort de Turquie pour l'année 2023, centenaire de la fondation de la République turque.
L'an dernier, un ingénieur japonais qui travaillait sur le chantier s'était suicidé parce qu’il se sentait responsable de la rupture d’un câble, un fait divers qui avait défrayé la chronique en Turquie. L'opposition et les défenseurs de l'environnement décrient les immenses projets de Recep Tayyip Erdogan qui ont transformé le visage de la Turquie, Istanbul en tête. C'est le cas du troisième aéroport international, qui sort de terre au nord-ouest de la mégalopole, décimant des forêts, et sera capable d'accueillir 150 millions de passagers par an. Le projet devrait voir le jour en 2017.
Autre projet, autre polémique : le troisième pont sur le Bosphore, joignant les deux rives d'Istanbul, nommé d'après le sultan Selim Ier, exterminateur au XVIe siècle de quelque 40.000 Alévis, une minorité musulmane libérale. D'autres projets devraient aussi se concrétiser, comme un canal entre la mer Noire et la mer de Marmara qui devrait désengorger l'intense trafic maritime sur le Bosphore. Quant à la gigantesque mosquée de Camlica, qui doit dominer tout Istanbul depuis sa rive asiatique, elle devrait être partiellement inaugurée vendredi 1er juillet avec de premières prières.

AFP

Vendredi 1 Juillet 2016



Lu 232 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse