Réforme des péages fluviaux "Marchandises" en vigueur


Les péages rapportent à Voies navigables de France de l'ordre de 8 millions d'euros par an, et représentent 4 à 5 % des coûts de revient d'un transporteur fluvial. Leur fixation et révision annuelle font désormais l'objet d'un nouveau mode de calcul.


Nouveau péage fluvial "Fret" depuis janvier © VNF
Nouveau péage fluvial "Fret" depuis janvier © VNF
Voulu plus simple et plus lisible, le nouveau péage fluvial "Fret" est en vigueur depuis janvier. Débutée en septembre 2012, la remise à plat du dispositif a été menée avec les organisations professionnelles siégeant au Conseil d'administration de Voies navigable de France (VNF) dont l'AUTF, la CNBA et le CAF*. "Les deux principaux éléments de cette réforme sont la simplification de la tarification et l'indexation des prix permettant une révision annuelle automatique", explique le gestionnaire d'infrastructures fluviales.

"Simplification de la tarification et révision annuelle"


Côté simplification, des abattements pour quelques trajets particuliers, tels que fluvio-maritimes ou transports spécialisés, ont été supprimés. L'indexation pour sa part modifie la fixation des tarifs. Auparavant celle-ci faisait l'objet de négociations périodiques, mais pas toujours régulières, entre VNF, le ministère des Transports et les représentants de le profession. "De ce fait, personne n'avait de visibilité sur l'évolution des tarifs", reconnaît Nicolas Brutin, responsable de la division Études et Stratégie de VNF.

Nouvelle méthode

Pour refléter la structure des coûts du gestionnaire, l'indexation retenue est une combinaison de deux indices Insee : celui des prix à la consommation et celui du coût des travaux (TP 01). Après une hausse de 1,9 % sur les tarifs 2013, l'évolution de ces indices déterminera désormais celle des péages fluviaux d'une année sur l'autre. L'an passé, cette ressource a représenté 2,6 % du budget de VNF. Appliqué aux seuls bateaux en charge, le péage fluvial se compose de deux parties : un droit d'accès au réseau fluvial fonction de la taille du bateau quel que soit le trajet, plus un tarif à la tonne-kilomètre variable selon les voies navigables empruntées et leur gabarit.

* Association des utilisateurs de transport de fret (AUTF), Chambre nationale de la batellerie artisanale (CNBA), Comité des armateurs fluviaux (CAF)

Érick Demangeon

Vendredi 21 Février 2014



Lu 301 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 14:12 Port de Lyon : le fer porte la croissance


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse