Réorganisation de la desserte maritime de la Corse


Le conseil exécutif de la Collectivité territoriale de Corse (CTC) proposera fin mars à l'Assemblée régionale un plan de réorganisation de la desserte maritime de l'île prévoyant une forte réduction des aides publiques aux compagnies.


© Franck André
© Franck André
Alors qu'un nouveau préavis de grève a été déposé par les marins CGT de la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM) et de La Méridionale pour vendredi 24 février, le débat de fond sur le transport maritime se déroulera les 29 et 30 mars, a indiqué le président du conseil exécutif, Paul Giacobbi, devant l'assemblée réunie en session ordinaire les 20 et 21 février. M. Giacobbi a indiqué qu'il soumettrait au vote des élus insulaires un plan prévoyant notamment la fin du service dit complémentaire d'un montant de 33 millions d'euros qui permet de subventionner les compagnies en période de pointe. À la suite d'un recours de la troisième compagnie opérant entre la Corse et le continent, Corsica Ferries, la cour administrative d'appel de Marseille avait jugé en novembre 2011 que ce dispositif était illégal au regard du droit européen. Cette décision a conduit à une remise à plat de tout le système, selon le Conseil exécutif. Ainsi, un mécanisme appelé "aide sociale", d'un montant de 17 millions d'euros versés presque intégralement à Corsica Ferries, sera réformé.
M. Giacobbi a enfin annoncé que la délégation de service public dont bénéficient la SNCM et La Méridionale au départ de Marseille ne sera pas étendue au port de Toulon où la SNCM opère de nouveau depuis quelques jours. La direction de cette compagnie, opérateur historique sur les lignes Corse-continent, déplore cette exclusion de Toulon estimant que le port varois, principale implantation de Corsica Ferries, appartient, notamment pour le transport de fret, au même bassin économique que Marseille. Toutes ces mesures amèneraient la CTC à économiser une quarantaine de millions d'euros alors que l'Autorité de la concurrence lui a recommandé le 17 février de définir "précisément" les modalités de la desserte maritime pour limiter les dépenses publiques "superflues et dommageables à la concurrence".

AFP

Mercredi 22 Février 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse