Répercussions d'Ebola sur les économies ouest-africaines



Le Kenya ferme ses frontières aux voyageurs venant de Guinée, Liberia, Sierra Leone © Kenya Airways
Le Kenya ferme ses frontières aux voyageurs venant de Guinée, Liberia, Sierra Leone © Kenya Airways
L'épidémie d'Ebola, qui frappe de plein fouet l'Afrique de l'Ouest avec déjà plus de 1.000 morts, risque d'avoir "de larges répercussions économiques et budgétaires" sur les pays de la région, aux finances fragiles et très dépendants des matières premières, a prévenu jeudi 14 août Moody's. "Le déclenchement de l'épidémie risque d'avoir un impact financier direct sur les budgets des gouvernements via une augmentation des dépenses de santé", a indiqué l'agence de notation américaine dans une étude. Le ministre libérien des Finances, Amara Konneh, a déjà indiqué que les dépenses liées au virus Ebola ont coûté 12 millions de dollars au deuxième trimestre et devraient "inévitablement augmenter parallèlement à la diffusion de l'épidémie au troisième trimestre", souligne l'agence. En dépit de l'annonce d'un plan d'assistance de la Banque mondiale de 200 millions de dollars (environ 150 millions d'euros) pour enrayer la saignée des économies ouest-africaines, la Guinée et la Sierra Leone, dont les déficits budgétaires excèdent les 3 % du produit intérieur brut, "vont aussi probablement voir leur budget se détériorer en raison de plus grandes dépenses de santé", a précisé Moody's. Fortement dépendantes du secteur minier, les économies d'Afrique de l'Ouest vont devoir revoir leurs taux de croissance respectifs. Selon une première évaluation réalisée par la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), la Guinée pourrait voir sa croissance amputée d'un point à cause de l'épidémie, à 3,5 % au lieu de 4,5 %.
Au Libéria, les autorités ont déjà indiqué qu'elles risquaient de devoir "réviser à la baisse" leur prévision, initialement fixée à 5,9 %. Illustrant les répercussions économiques de la crise sanitaire, le géant de l'acier ArcelorMittal a annoncé qu'un chantier d'expansion d'une de ses mines de minerai de fer était fortement perturbé, à cause de sous-traitants qui ont préféré évacuer leurs employés. Pour sa part, la Sierra Leone risque de connaître "une décélération après le taux de croissance record de 16 % en 2013", souligne Moody's. La société britannique London Mining a annoncé en juin avoir évacué tout son personnel "non essentiel" de ce pays, assurant néanmoins ne pas s'attendre à une baisse de sa production. Le cas du Nigeria suscite le plus d'inquiétudes. Premier producteur de pétrole du continent, "les conséquences pour l'industrie ouest-africaine des hydrocarbures seraient considérables" si Lagos, la ville la plus peuplée d'Afrique était frappée par l'épidémie, met en garde Moody's. "L'apparition de l'épidémie va dégrader la main-d'œuvre locale et probablement inciter les compagnies pétrolières à évacuer leurs personnels expatriés ce qui aurait pour conséquence de fortement limiter la production d'hydrocarbures", a estimé l'agence de notation.

Le Kenya ferme ses frontières

Le Kenya a annoncé samedi 16 août l'interdiction d'entrer sur son territoire, à compter de mercredi, aux voyageurs venant de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone, principaux foyers de l'épidémie d'Ebola qui a déjà fait près de 1.200 morts en Afrique de l'Ouest. La compagnie nationale Kenya Airways - qui n'effectue pas de liaison avec Conakry - a dans la foulée annoncé la suspension de ses vols à destination de Freetown et de Monrovia, à compter de mercredi également.

AFP

Lundi 18 Août 2014



Lu 46 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse