Réponses sur les enjeux maritimes et portuaires



© RFF/Capa/Vincent Baillais (Toma)
© RFF/Capa/Vincent Baillais (Toma)
Dans le prochain numéro de "La Revue maritime" et à compter du 16 avril sur le site de l’Institut français de la mer (IFM), quatre candidats* à la présidence de la République (sur six sollicités) présentent leur vision maritime et portuaire. À l’initiative du Cluster maritime français (CMF) et de l’IFM, cette consultation s’articule autour de onze thèmes. «Par rapport à 2007, les réponses sont plus complètes et plus précises. Renouvelée, cette démarche a permis d’identifier les relais ainsi que les personnes en charge des questions maritimes et portuaires quelles que soient les tendances politiques», déclarent Francis Vallat et Eudes Riblier, présidents respectifs du CMF et de l’IFM. Au-delà de la pertinence d’un ministère de la Mer qui divise, tous les candidats reconnaissent une importance stratégique aux enjeux maritimes et portuaires. À travers différentes priorités, la sécurité maritime renvoie au droit international ou européen a minima ainsi que sur le maintien des budgets de la Marine nationale. Autour du développement durable, les aires maritimes protégées sont clairement identifiées comme une avancée où la dimension économique est prise en compte tout comme la simplification des statuts des zones maritimes. S’agissant du transport maritime, les avis divergent sur la fiscalité, le renforcement ou la refonte du Registre international français. Ils se rejoignent en revanche sur les émissions des navires et le développement des liaisons maritimes à courte distance dont les autoroutes de la mer. Innovante, l’idée d’une internalisation du coût des risques liés aux très grands navires est évoquée par l’un des candidats. Dans le domaine des ports, aucun ne remet en cause la réforme de 2008 et l’amélioration des dessertes terrestres est présentée comme une urgence. Les autres thèmes abordés sont la construction navale, la défense, la pêche et les produits de la mer, l’Outre-Mer, le nautisme et les énergies marines renouvelables.

* Nicolas Sarkozy, François Hollande, François Bayrou et Éva Joly. Sollicités, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon n’ont pas répondu.

Érick Demangeon

Jeudi 12 Avril 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse