Reprise de STX France par Fincantieri : accord de principe signé


Un accord de principe sur la reprise des chantiers navals STX France de Saint-Nazaire par Fincantieri a été signé à Paris, a annoncé le groupe italien, qui sera actionnaire minoritaire.


© Saint-Nazaire
© Saint-Nazaire
L'accord de principe a été signé mercredi 12 avril pour la reprise de STX France par Fincantieri. Cet accord - "heads of terms" - a été signé à Paris par le patron de l'Agence des participations de l'État (APE), Martin Vial, et le PDG de Fincantieri, Giuseppe Bono, en présence du secrétaire d'État chargé de l'Industrie, Christophe Sirugue. Il "constitue un élément fondamental pour la réalisation des accords définitifs entre les futurs actionnaires et comprend les lignes directrices du business plan partagé avec l'APE et préparé par Fincantieri pour STX France", a relevé le groupe italien.
Les services de Christophe Sirugue ont précisé que la signature était prévue, et que tout se passait comme prévu depuis que l'État a donné son feu vert à l'opération, le 6 avril. Fincantieri, qui va reprendre 48 % du capital, devra rester minoritaire pendant au moins huit ans et sera accompagné d'un investisseur italien indépendant, la Fundazione CR (Cassa di Risparmio) Trieste. Côté français, l'État, qui détient un tiers du capital de STX France, conservera un droit de veto et le constructeur militaire public français DCNS va entrer à hauteur de 12 %.

"Fincantieri devra rester minoritaire pendant au moins huit ans"


Fincantieri, constructeur naval basé à Trieste et qui emploie 19.200 personnes dans le monde, était le seul candidat à avoir déposé une offre pour reprendre les chantiers STX France de Saint-Nazaire, filiale florissante du groupe sud-coréen en difficulté STX Offshore and Shipbuilding. "Fincantieri travaille avec le tribunal de Séoul pour finaliser le plus rapidement possible l'acquisition de STX France", a-t-il précisé mercredi.
Dernier fleuron français de la construction navale, les chantiers navals de Saint-Nazaire étaient passés sous la bannière de concurrents étrangers en 2006 quand Alstom Marine les a vendus au groupe norvégien Aker Yards. Ce dernier a été racheté en 2008 par STX Offshore and Shipbuilding. Les chantiers français emploient 2.600 salariés (plus 5.000 salariés chez les sous-traitants). Créés en 1861, ils disposent d'un carnet de commandes bien rempli, avec quatorze paquebots à construire d'ici 2026 pour ses deux principaux clients, l'italo-suisse MSC Croisières et l'américain Royal Caribbean.

"Les Chantiers de l'Atlantique"

Le PDG de Fincantieri, Giuseppe Bono, a indiqué au Journal du dimanche qu'il aimerait leur redonner leur ancien nom, "les Chantiers de l'Atlantique", toujours propriété d'Alstom.
Le 6 avril, Christophe Sirugue avait précisé que ce projet d'accord comprenait en outre "une forme de clause de revoyure au bout de douze ans, au terme de laquelle si Fincantieri ne souhaitait pas poursuivre jusqu'à vingt ans, l'État français serait prioritaire sur la préemption des actions détenues par Fincantieri". Sur le plan social, le compromis comportait également un engagement de Fincantieri "à ne pas supprimer d'emplois dans les cinq ans qui viennent", d'après Christophe Sirugue.

AFP

Jeudi 13 Avril 2017



Lu 683 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse