Reprise des travaux du canal de Panama


Le consortium chargé du chantier d'élargissement du canal de Panama, suspendu depuis deux semaines en raison d'un différend financier, devait reprendre les travaux jeudi 20 février grâce à la signature prochaine d'un accord avec les autorités panaméennes sur l'injection de fonds.


L'ACP va verser 36,8 millions de dollars au GUPC © GUPC
L'ACP va verser 36,8 millions de dollars au GUPC © GUPC
Mercredi 19 février, le directeur de l'Administration du canal de Panama (ACP), Jorge Quijano, a annoncé que les travaux allaient reprendre le lendemain. Le GUPC (Groupe uni pour le canal) "reprendra les travaux jeudi 20 février tandis que nous élaborerons un accord interne", a affirmé Jorge Quijano, après des entretiens avec des représentants du consortium dirigé par l'entreprise espagnole Sacyr.

Paiement des ouvriers

L'ACP a affirmé qu'afin d'avancer dans la négociation, 36,8 millions de dollars correspondant aux travaux facturés en décembre dernier seraient remis au GUPC dès que les travaux recommenceront. Cette mesure aura pour objectif le paiement des ouvriers et servira à faire face à toutes obligations vis-à-vis des fournisseurs. Le GUPC, composé également de l'italien Salini Impreglio, du belge Jan de Nul et de la panaméenne Constructora Urbana (CUSA), exige le versement de 1,6 milliard de dollars supplémentaires en raison de problèmes géologiques.
Depuis deux semaines, les travaux d'agrandissement, dont la majeure partie est aux mains du consortium international GUPC, dirigé par Sacyr, sont stoppés, conséquence d'un conflit autour de ce surcoût imprévu de 1,6 milliard de dollars, dont les deux parties se renvoient la responsabilité. L'ACP proposait que le chantier reprenne après le versement par chacune des parties de 100 millions de dollars, en attendant de parvenir à un accord final.
Les travaux pharaoniques d'élargissement, estimés à plus de 5 milliards de dollars, devaient être menés à bien pour 2014, année du centenaire de cette voie par où transite 5 % du commerce maritime mondial. Mais de précédents retards avaient déjà contraint à repousser à 2015 l'inauguration du canal élargi, et selon le GUPC ces nouveaux désaccords pourraient provoquer des délais supplémentaires allant jusqu'à cinq ans.

AFP

Jeudi 20 Février 2014



Lu 76 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse