Reprise timide du trafic aérien en juin


L'Iata a annoncé une légère progression de l'activité de fret aérien au mois de juin, parallèlement à une bonne reprise du trafic passagers. L'organisation reste prudente quant à l'avenir en raison des incertitudes économiques.


© Aéroport de Bordeaux
© Aéroport de Bordeaux
Le trafic mondial de fret aérien n'a augmenté que de 0,8 % en juin par rapport au même mois de l'année dernière, selon l'Association internationale du transport aérien (Iata). D'après l'organisation, le niveau actuel de la demande en fret représente une amélioration de 2,5 % comparé au point le plus bas atteint au quatrième trimestre de l'année dernière. Les compagnies américaines ont connu une croissance de 1,8 % par rapport à juin 2011, avec une capacité en baisse de 1 %, tandis que leurs consœurs européennes ont encore vu leur trafic reculer de 1,1 %, avec une offre en hausse de 1,8 %. Les compagnies asiatiques ont suivi la même tendance, reculant de 3 % en juin. De leur côté, les transporteurs du Moyen-Orient affichent toujours une progression à deux chiffres de leur trafic de fret avec une progression de 14,2 %. Enfin, les compagnies africaines ont gagné 15,9 % et les latino-américaines ont perdu 1,4 % sur cette période.

Des marchés volatils

Au cours de la même période, l'activité passagers a progressé de 6,2 %. Alors que ce type de trafic a enregistré une forte progression fin 2011, la tendance s'est ralentie depuis 2012, relève l'Iata. Sur le mois de juin, les compagnies européennes ont enregistré une croissance de la demande de 7,3 %, contre 4,3 % en mai. Mais pour la fédération, ce regain de force s'explique par la volatilité du marché. Les compagnies du Moyen-Orient ont continué d'enregistrer une très forte reprise de la demande après une fin d'année 2011 difficile en raison du Printemps arabe : + 18,2 % par rapport à juin 2011.

"La demande de trafic va rester dans les limbes"


Selon les dernières prévisions de l'organisation publiées le 11 juin, les bénéfices des compagnies aériennes vont lourdement chuter cette année, à 3 milliards de dollars (2,4 milliards d'euros), un résultat en baisse de 62 %, plombé par les pertes des compagnies européennes. Si elle a confirmé son estimation annoncée en mars pour le secteur mondial, la fédération a en revanche presque doublé son estimation des pertes attendues pour les compagnies européennes, à 1,1 milliard de dollars (880 millions d'euros) contre 600 millions initialement.
"L'incertitude du contexte économique mondial se reflète dans la performance du transport aérien. Bien qu'il existe des poches où la performance est solide, il est difficile de déceler une tendance forte – positive ou négative – à l'échelle globale", a déclaré le directeur général de l'Iata, Tony Tyler. Pour lui, "les marchés du trafic passagers ont ralenti leur croissance depuis le début de l'année et les gains des marchés du fret ont la plupart du temps été très faibles". Tony Tyler estime que la demande de trafic aérien des particuliers et des entreprises va rester dans "les limbes" en attendant que la situation économique européenne ne s'améliore.

Consensus autour des quotas européens

L'Iata a par ailleurs salué le résultat de la réunion de Washington sur la taxe européenne sur les émissions de CO2 des compagnies aériennes. Lors de cette réunion, du 31 juillet, les États-Unis et une quinzaine de pays ont renouvelé leur "forte opposition" à cette taxe de l'UE, craignant que ses bénéfices puissent servir à payer les dettes souveraines et non un fonds pour l'environnement. Le groupe de pays opposés à la taxe européenne espère désormais travailler au sein de l'Organisation internationale de l'aviation civile (OACI) pour dessiner un projet parallèle qui s'applique à la planète entière.

Franck André

Vendredi 3 Août 2012



Lu 208 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:12 Fort rebond du fret aérien mondial en octobre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse