Restructuration des chantiers navals croates


Le gouvernement croate a relancé son projet de restructuration de l'industrie navale, qui ne pourra plus être secourue par des subventions publiques, interdites par l'Union européenne.


© Franck André
© Franck André
Le gouvernement croate relance la restructuration des chantiers navals. "Nous devons nous tenir à ce que nous avons convenu avec l'UE", a déclaré le Premier ministre croate, Zoran Milanovic. La Croatie doit adhérer à l'UE en 2013. "L'industrie navale restera en Croatie. Mais les règles seront différentes", a-t-il ajouté.
Le gouvernement a décidé de céder le plus grand chantier naval, Brodosplit, à une société croate, DIV, avec l'objectif de mener de concert au cours des cinq prochaines années la restructuration dans ce géant national qui emploie 3.400 personnes. Ce chantier, situé à Split, dont le fonctionnement coûte à l’État plus de 5 millions d'euros par mois, selon des experts, avait été proposé à un prix symbolique de 1 kuna (13 centimes d'euros). Toutes les conditions seront toutefois connues d'ici un mois, un délai accordé par le gouvernement au ministère de l’Économie pour préparer le contrat de vente.
Par ailleurs, le gouvernement a rejeté les offres d'une autre société locale, Jadranska Ulaganja, qui entendait acheter deux chantiers navals, alors que cette même compagnie a, pour sa part, renoncé à l'achat d'un troisième chantier auquel elle s'intéressait dans un premier temps. Sur quatre chantiers au total, le ministère de l’Économie préparera un nouveau plan de restructuration pour deux d'entre eux, dans un délai de trois mois, et un fera l'objet d'une procédure de faillite.

2 milliards d'euros de pertes

Les actions du seul chantier qui génère des bénéfices, Uljanik, à Pula, seront proposées aux employés et à un partenaire pouvant y augmenter le capital. L'industrie navale croate emploie plus de 10.000 personnes, mais ses pertes sont estimées à plus de 2 milliards d'euros.

AFP

Lundi 26 Mars 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse