Rhenus, un centenaire tourné vers l’avenir


Le groupe Rhenus entend développer ses offres intermodales et logistiques. Y compris par croissance externe si les opportunités se présentent.


Rhenus, un centenaire tourné vers l’avenir
L’allemand Rhenus fête cette année ses 100 ans. Avec la ferme intention de durer… et de le faire dans le profil d’entreprise familiale qu’il est redevenu à la fin des années 90, lorsque la famille Rethmann en a repris les rênes en le sortant du giron de Schenker. «Le statut d’entreprise non cotée nous permet de ne pas être obnubilés par la croissance. Nous saurons saisir les opportunités d’acquisition, mais sans nous laisser presser par le temps», commente Peter Widmer, le PDG de la holding Rhenus Alpina, basée à Bâle. La récente reprise des activités Europe continentale de Wincanton a constitué l’une de ces opportunités, elle a renforcé en particulier les capacités intermodales et logistiques du groupe en Allemagne et en France, souligne Rhenus. «Des entreprises nous intéressent si elles s’appuient sur de fortes infrastructures. Dans le cas de la branche concernée de Wincanton, il s’agissait des terminaux», ajoute Peter Widmer.

Rhenus, un centenaire tourné vers l’avenir
Cette acquisition ajoute 3.000 salariés et 550 millions d'euros au groupe Rhenus pour porter son effectif à 21.000 personnes et son chiffre d'affaires à 3,5 milliards d’euros. L’activité s’organise principalement autour des divisions logistiques «Contract», «Freight» et «Port», et de la filiale Contargo de transport de conteneurs fluviaux, présente sur la rive française du Rhin (Mulhouse, Strasbourg) et dans le Nord de la France.
L’avenir va renforcer la réorientation vers le trimodal et la logistique. Dans son fief de Bâle, Rhenus Alpina poursuit ses investissements, mais l’entreprise doit composer avec le déménagement des infrastructures portuaires afin de libérer de l’espace pour un nouveau quartier urbain.

Bâle, un hub pour l’Europe continentale

Elle fait partie des «sentinelles» qui veilleront à ne pas grever l’activité portuaire, d’autant plus qu’elle voit dans l’éventuelle liaison à grand gabarit Saône-Rhin une belle opportunité : «Bâle pourrait devenir le hub pour l’Europe continentale des marchandises en provenance ou à destination de Marseille», plaide Peter Widmer.

Christian Robischon

Jeudi 12 Avril 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse