Rhin : une feuille de route pour 2018


Par sa "Vision 2018", la Commission centrale pour la navigation du Rhin propose aux professionnels une voie vers la modernisation qui prenne en compte le développement durable et les impératifs sociaux.


Le congrès des 3 et 4 décembre a réuni 200 participants à Strasbourg © Christian Robischon
Le congrès des 3 et 4 décembre a réuni 200 participants à Strasbourg © Christian Robischon
La Commission centrale pour la navigation du Rhin (CCNR) tient sa feuille de route pour les cinq ans à venir. Elle a dévoilé sa "Vision 2018" lors de son congrès tenu début décembre à Strasbourg, la ville où elle siège. "Cinq ans, c’est un bon intervalle de temps, suffisamment visible pour pouvoir nous juger sur la réalisation des objectifs. Ceux-ci sont ambitieux, mais réalistes. Ils prennent en compte la crise récente de la navigation intérieure", a estimé Hans van der Werf, secrétaire général de l’organisation internationale.

"La pensée trimodale progresse"


Le document fixe huit axes, que la CCNR juge parfaitement en phase avec ceux de la Commission européenne contenus dans le programme Naïades. "Sécurité et fiabilité" visent à construire des standards uniques pour des prescriptions techniques modernisées et à utiliser plus systématiquement qu’aujourd’hui les nouvelles technologies afin de produire une information performante entre navires et vers la terre ferme, sur la localisation du chargement sur son parcours ou l’heure précise d’arrivée d’un bateau par exemple.
Deux thèmes sont directement liés à l’environnement : la réduction de la consommation de carburant et émissions de gaz à effet de serre d’une part, la diminution des polluants d’autre part, passent par le développement du GNL (gaz naturel liquéfié) mais sans exclure d’autres solutions. Elles supposeront aussi de créer un cadre réglementaire pour le dégazage des bateaux-citernes. Au chapitre "informations", un observatoire de la navigation intérieure en Europe permettra de dresser un panorama complet et fiable. Le volet social comprend la création de "conditions sociales de références" pour une protection sociale améliorée et vérifiable, ainsi que l’harmonisation des formations et des qualifications.

Consensus de la profession

Vision 2018 appelle à améliorer les infrastructures pour la sécurité de navigation, première des priorités. Enfin, elle espère que la voie fluviale puisse "conforter son positionnement au sein des chaînes logistiques" : "La pensée trimodale progresse, c’est une occasion de relocaliser de l’activité logistique en Europe", a souligné Hans van der Werf à ce sujet.
Le secrétaire général de la CCNR a appelé toute la profession à se rassembler derrière les objectifs du document . "On ne pourra pas réaliser la Vision 2018 depuis les bureaux de notre siège", a-t-il lancé.
Les premières réactions lors du congrès témoignent d’un consensus. Michael Baier, représentant le groupe Rhenus, Godfried Smit (Conseil néerlandais des affréteurs) et Gunther Jaegers le dirigeant de l’armement allemand éponyme ont abondé dans le même sens, tout en soulignant le besoin de créer l’infrastructure de distribution du GNL qui empêche pour l’heure son développement. Des stations d’alimentations communes pour bateaux et camions constitueraient une piste. "Le GNL est un élément essentiel pour nos ports rhénans qui sont urbains pour la plupart et apparaissent comme particulièrement polluants en comparaison des efforts récents des autres modes de transport. Retrouvons-nous pour coordonner les sites d’avitaillement, en utilisant nos importants potentiels de stockage sans créer de nouvelles zones d’exposition à risques", a lancé Jean-Louis Jérome, directeur général du Port autonome de Strasbourg et président de la Fédération européenne des ports intérieurs.

Christian Robischon

Mardi 10 Décembre 2013



Lu 207 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 13:21 Canal Seine-Nord : ça se précise ! €

Mardi 29 Novembre 2016 - 13:39 Nouvelle agence CFNR sur le bassin de la Seine


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse