Rhône-Alpes : dans le rouge pour la première fois


En 2008, la balance du commerce extérieur de la région Rhône-Alpes affichait 6,2 milliards d’euros d’excédent. En 2009, malgré une dégradation, le solde était encore positif de 2 milliards. La situation devient préoccupante cette année car, pour la première fois, le solde du commerce extérieur de la seconde région économique de France et première région industrielle est passé dans le rouge pour le premier semestre 2011.


© AÉROPORTS DE LYON
© AÉROPORTS DE LYON
Au cours des six premiers mois de 2011, le volume des échanges du commerce extérieur de la région Rhône-Alpes a progressé de 21,5 %. Mais, entre le premier semestre 2010 et le premier semestre 2011, les importations ont augmenté davantage que les exportations avec respectivement + 25,8 % et + 17,3 %. Le montant cumulé des importations et des exportations est passé de 39,92 milliards d’euros au premier semestre 2010 à 48,52 milliards au premier semestre 2011. Ce déséquilibre détériore le solde de la balance commerciale de la région qui passe dans le rouge, pour la première fois de son histoire avec un déficit de 819 millions d’euros. Il était bénéficiaire de 701 millions pour la même période de 2010.

«Balance dégradée avec le Maghreb et l’Égypte»



Les pertes de parts de marché dans l’industrie et la baisse des ventes dans les pays arabes expliquent en partie ces mauvaises performances. Les huit premiers partenaires de la zone euro assurent 48 % du total des échanges tandis que les six partenaires des pays développés hors zone euro en assurent 18 %. Les Brics représentent 8,2 % des échanges.
À l’exception de la Belgique, de la Suisse, de la Russie, de la Pologne et du Brésil, les importations en provenance des principaux partenaires de Rhône-Alpes augmentent beaucoup plus rapidement que ses exportations vers ces mêmes pays.
Avec l’Allemagne, on note aussi une régression expliquée par la forte baisse des exportations et une très forte hausse des produits chimiques de base. Le commerce extérieur de l’Allemagne qui profite en effet des fruits de plusieurs années de rigueur est excédentaire de 150 milliards d’euros contre plus de 70 milliards de déficit pour la balance commerciale française. On recense aussi 4.000 ETI en France contre 12.000 en Allemagne. La part de marché de la France diminue chaque année et le nombre d’entreprises exportatrices ne représente que 4 % en France contre 11 % en Allemagne.
Malgré les catastrophes auxquelles il a été confronté depuis le 11 mars, le Japon a tout de même augmenté le montant de ses exportations dans la région Rhône-Alpes. La balance commerciale avec le Maghreb et l’Égypte s’est aussi dégradée.

9.000 entreprises exportatrices

Les seize premiers produits échangés par la région et qui représentent 71 % du total restent inchangés mais les importations augmentent plus fortement que les exportations à l’exception des composants, des cartes électroniques, métaux non ferreux, produits pharmaceutiques, produits de la construction automobile, appareils de mesures, d’essai et de navigation. Les douanes notent une baisse des exportations des produits chimiques de base, premiers produits exportés, et la balance se détériore à ce sujet de 67 %. Les importations des hydrocarbures et des produits sidérurgiques ont augmenté sous le coup probable du renchérissement du coût des matières premières mais également du dynamisme de la première région industrielle qui représente encore 11,3 % des exportations et 9 % des importations françaises grâce à ses 9.000 entreprises régulièrement exportatrices.

Annick Béroud

Mercredi 16 Novembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Décembre 2011 - 14:05 Le Pil’es poursuit ses actions pour la logistique


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse