Routiers : les patrons accusent les syndicats de "chantage"



"Les organisations syndicales scient la branche sur laquelle elles sont assises" © Michel Durand
"Les organisations syndicales scient la branche sur laquelle elles sont assises" © Michel Durand
Le patronat du secteur des transports routiers a dénoncé mardi 10 février un "chantage" des syndicats et prévenu que les salariés en seraient "victimes", au lendemain de l'échec de négociations salariales. "La dernière séance de négociation salariale dans le transport routier de marchandises (TRM) s’est soldée par un échec", ont noté les organisations patronales FNTR, TLF et Unostra. Les trois organisations ont dit déplorer "le rejet de l'ensemble de leurs propositions par les organisations syndicales" et prévenu que l'absence d'accord allait notamment priver les salariés d'une revalorisation des taux horaires à l'embauche. "Faute d'avoir obtenu gain de cause sur des revendications irréalistes (5 % d'augmentation, 13e mois, suppression de la carence maladie...), les organisations syndicales ont confirmé lundi 9 février leur refus d'aborder tous les autres dossiers professionnels en cours ou à venir et, notamment, celui de la formation professionnelle", ont regretté la FNTR, TLF et l'Unostra. "Ce chantage est inacceptable. Les salariés du secteur en seront les premières victimes", ont-elles affirmé, en assurant que le "décalage entre la situation dans les entreprises et les postures des organisations syndicales au niveau national s'impose aujourd'hui aux yeux de tous". "Les organisations syndicales scient la branche sur laquelle elles sont assises. Elles devront en assumer toutes les responsabilités vis-à-vis des salariés", ont encore assuré les trois organisations.
Lundi, à l'issue d'une réunion à la direction générale du Travail à Paris pour boucler un cycle de négociations annuelles obligatoires (NAO), les syndicats avaient de leur côté fustigé la vacuité, selon eux, des propositions patronales, en particulier salariales. La réunion s'était terminée sur un "échec total", selon les syndicats. L'intersyndicale (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC), qui a multiplié en janvier les opérations de blocage, se réunira mercredi 11 février à 18 heures, pour décider des suites à donner. Elle pourra compter sur la présence de la CFDT Transports, syndicat majoritaire, qui jusqu'à présent faisait cavalier seul.

AFP

Mercredi 11 Février 2015



Lu 75 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse