SNCF Infra : création de la filiale Sferis


Société de droit privé, Sferis est la nouvelle filiale de SNCF Infra sur le marché des travaux ferroviaires. Pour ses concurrents, cette création remet en cause le respect d’une concurrence loyale dans un secteur où les grands ports maritimes, gestionnaires de leur réseau ferré portuaire, sont clients…


© RFF/Capa/Marie Genel (Toma)
© RFF/Capa/Marie Genel (Toma)
À l’instar du fret, la SNCF est-elle en train d’organiser sa propre concurrence sur le marché des travaux ferroviaires ? La création le 14 février dernier de l’entreprise de droit privé Sferis par SNCF Infra interpelle en effet les membres du Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique (Serce) qui interviennent notamment sur les caténaires. Selon la SNCF, Sferis a pour objet «de proposer à de nouveaux maîtres d’ouvrage et gestionnaires d’infrastructures, dont les Grands Ports maritimes, les PPP, les collectivités territoriales ou les réseaux ferrés privés son expertise pour la réalisation de leurs chantiers». Elle a vocation également à intervenir auprès de SNCF Infra «pour faire face à la très importante charge de travaux annoncée pour les prochaines années». Plus recentrés que ceux de sa maison mère, ses domaines d’expertise sont les travaux sur caténaires, tramways compris, la construction et la maintenance de voies et diverses prestations sur chantier : sécurité, gestion de bases de travaux ou mise en œuvre de protection électrique. Avec un effectif d’une centaine de personnes dont l’essentiel hors statut cheminot, cette initiative est jugée «préoccupante» par le Serce. Ses membres s’interrogent sur le bien-fondé de cette création «destinée selon la SNCF à satisfaire l’exigence de réduction des coûts exprimée par Réseau ferré de France alors que des entreprises de travaux spécialisées et compétentes offrent déjà des prestations 20 à 25 % moins chères que celles de SNCF Infra». Ils craignent en outre pour leurs ressources humaines : «les entreprises sous l’égide du Serce ont mené depuis cinq ans des actions afin de consolider la formation et permettre le maintien des compétences via la création en 2007 d’un CQP caténaires et d’un CQP monteurs en signalisation ferroviaire en cours de validation. L’annonce de Sferis d’embaucher 95 % de ses effectifs hors statut cheminot fait donc courir un risque pour nos entreprises de se voir débaucher un personnel formé et compétent sans aucun investissement».

Érick Demangeon

Mercredi 7 Mars 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse