SNCF : forte baisse du bénéfice semestriel


La SNCF a subi une forte baisse de son résultat au premier semestre, tandis que la grève de juin a fait virer au rouge la trésorerie opérationnelle de l'entreprise et pesé sur son chiffre d'affaires.


Un nouveau plan d'économie sera lancé à la SNCF © Fret SNCF
Un nouveau plan d'économie sera lancé à la SNCF © Fret SNCF

Le bénéfice net de la SNCF a chuté de 74 % au premier semestre 2014, à 224 millions d'euros. Cette tendance s'explique par des actifs remis dans les comptes, qui avaient gonflé le bénéfice de 546 millions d'euros au premier semestre 2013. La stagnation du chiffre d'affaires est liée, selon l'entreprise, à l'impact des treize jours de grève du mois de juin contre la réforme ferroviaire.
La SNCF évalue à 208 millions d'euros le chiffre d'affaires perdu, et estime que sans cela, sa croissance aurait été de 2,1 %. Elle précise que la grève a pénalisé le transport ferroviaire de marchandises en France, qui aurait affiché une croissance des produits du trafic, pour la première fois depuis 2007. Le chiffre d'affaires du groupe, également affecté par la hausse de la TVA de 7 à 10 %, et les taux de change défavorables, a été tiré par les activités à l'international, en hausse de 5,6 % (baisse de 0,4 % en France), via les filiales de transport de voyageurs Keolis et de transport de fret Geodis.
Au premier semestre 2014, la SNCF a par ailleurs vu fondre sa trésorerie opérationnelle qui passe en négatif de 77 millions d'euros (contre 118 millions au premier semestre 2013). L'impact de la grève a là encore été très lourd, selon la direction, qui assure que sans le conflit, la trésorerie afficherait un solde positif d'une cinquantaine de millions environ. L'endettement a légèrement été réduit, de 8 à 7,8 milliards d'euros, avec un objectif de 5,7 milliards en 2020.

Hausse des péages par RFF

La marge opérationnelle est en recul de 229 millions d'euros, et s'établit à 1,1 milliard d'euros. Outre la grève, la SNCF impute ce repli aussi à la hausse du tarif des péages qu'elle paie à Réseau ferré de France (RFF) : "La grève de juin, qui a coûté 170 millions d'euros à l'entreprise, nous oblige à engager un plan supplémentaire d'économies avec pour objectif d'effacer les deux tiers de l'impact de la grève sur nos comptes".
Au plan de performance Excellence 2020, mis en place en 2013 et qui prévoit 700 millions d'euros d'économies sur trois ans (300 millions ont été réalisés), s'ajoute donc un plan de 205 millions d'économies en 2014, via des frais de structure, la diminution des provisions de congés non pris, une diminution de l'investissement, et une baisse, voir l'absence de dividendes des salariés.


AFP

Vendredi 1 Août 2014



Lu 273 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse