SNCF : suppression de 1.000 postes dans le fret


Le budget prévisionnel 2013 de la SNCF se fonde sur une croissance du chiffre d'affaires moins forte que prévu à 2,4 % et sur la suppression de plus de 1.000 postes dans le fret.


© RFF/Jean-Jacques D'Angelo
© RFF/Jean-Jacques D'Angelo
Le chiffre d'affaires du groupe SNCF devrait s'établir à 33,8 milliards en 2012 et croître de 2,4 % l'an prochain, moins que prévu par le tableau de marche de l'entreprise publique qui vise les 40 milliards d'euros d'ici 2017, selon "Les Échos". L'activité du transport de marchandises devrait continuer l'an prochain à subir les effets de la crise économique, "la déprime ne se cantonnant plus seulement au fret ferroviaire", selon "Les Échos". Le trafic des trains de voyageurs ne serait lui qu'en légère hausse (+ 1,7 %), selon le journal qui précise que "le budget devrait traduire le ralentissement de l'activité TGV, assez nette depuis la rentrée".
La croissance des ventes de la branche "Voyages" (TGV et autres trains à réservation) a marqué le coup au troisième trimestre, un ralentissement lié en particulier à la baisse des déplacements professionnels, selon la SNCF. L'activité devrait être soutenue par la branche SNCF Infra (infrastructures) qui va continuer de bénéficier de la poursuite des chantiers et des travaux de modernisation du réseau ferroviaire. De surcroît, le groupe devra faire face à une hausse de ses charges, qu'il s'agisse du coût de l'énergie ou encore des péages ferroviaires (+ 200 millions par rapport à 2012, dont 55 millions pour les seuls TGV), selon "Les Échos".
Le quotidien précise, par ailleurs, que le niveau des investissements restera soutenu à 2,5 milliards en 2013 et 2014, "du fait notamment de l'accroissement du parc TGV, avec la livraison l'an prochain de 16 rames duplex". Sur le plan de l'emploi, il est prévu une évolution des charges salariales située entre 2,2 et 2,5 % mais qui ne reflète que l'avancement automatique des agents. Les effectifs de l'établissement public SNCF devraient s'élever fin 2013 à 150.456 cheminots, soit un solde négatif de 222 par rapport à fin 2012 (150.678). L'entreprise devrait recruter 500 personnes en "emplois d'avenir" tout au long de l'année, soit 300 emplois en effectifs moyens sur l'année. Elle devrait, en revanche, supprimer plus de 1.000 postes dans le secteur du fret.

AFP

Jeudi 20 Décembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse