SNCM : Transdev déplore le préavis de grève déposé



© SNCM
© SNCM
Le groupe Transdev, actionnaire de la SNCM, a déclaré mardi 25 mars avoir "pris acte" et déplorer le dépôt d'un préavis de grève reconductible par plusieurs syndicats de la compagnie maritime, à compter de mercredi 26 mars. Filiale de la Caisse des dépôts et de Veolia Environnement, "Transdev a pris acte du préavis de grève déposé par les syndicats et déplore l'impact regrettable que l'immobilisation des bateaux fera une nouvelle fois peser sur l'économie corse et les conséquences sur la situation financière de l'entreprise", a déclaré Transdev. Alors que les syndicats annonçaient vendredi 21 mars "craindre le pire" du fait de "l'évolution inquiétante des positions du PDG de Transdev", le groupe a rappelé qu'il avait "pleinement joué son rôle d'actionnaire majoritaire". "Afin que la pérénnité de l'entreprise repose sur des bases solides, Transdev a alerté à plusieurs reprises la gouvernance de la SNCM sur la fragilité des hypothèses sur lesquelles est aujourd'hui bâti le plan à long terme de la compagnie", se défend également le groupe.
Transdev rappelle en revanche sa volonté de "sortir du capital de la SNCM, en cédant sa participation pour une somme symbolique et en abandonnant ses créances", tout en précisant ne pas pouvoir "garantir les conséquences des demandes de remboursement formulées par l'Union européenne" de 400 millions d'euros d'aide publique perçue.
La CGT, syndicat majoritaire, et la CFE-CGC ont appelé vendredi 21 mars à une grève reconductible, à compter du 26 mars, afin d'alerter sur les "menaces graves et imminentes" qui pèsent, selon eux, sur la compagnie. Ils demandent, entre autres, à l'État, actionnaire direct à 25 % mais également indirect via la CDC, de respecter les engagements pris début janvier en faveur du plan de redressement de la société. Les syndicats réclament également "la mise en œuvre dans les meilleurs délais de la sortie de Transdev et la mise en place d'un actionnariat provisoire" sous l'égide de l'État.
La SNCM, compagnie aux difficultés chroniques, est engagée dans un plan de redressement qui prévoit un renouvellement de la flotte, une augmentation du temps de travail et un plan de départ de 500 postes (sur 2.600), le tout pour obtenir une meilleure productivité et remettre l'entreprise à flot.

AFP

Mardi 25 Mars 2014



Lu 105 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse