SNCM : l'État pourrait débloquer 800 millions d'euros


L'État pourrait débourser discrètement jusqu'à 800 millions d'euros pour permettre à la SNCM de financer quatre nouveaux navires grâce à un montage qui permettrait d'éviter une nouvelle sanction de Bruxelles.


Le "Danielle Casanova" de la SNCM © SNCM
Le "Danielle Casanova" de la SNCM © SNCM
L'État pourrait débloquer 800 millions d'euros pour la SNCM, selon "Le Canard enchaîné". D'après l'hebdomadaire, un rapport "remis confidentiellement le 29 avril" au secrétaire d'État aux Transports, Frédéric Cuvillier, par la Caisse des dépôts et BPIfrance, recommande cette intervention de l'État. "Le Canard" précise que le document a été "rédigé avec l'aide du cabinet d'avocats d'affaire Linklaters". L'entourage de Frédéric Cuvillier a confirmé qu'un rapport avait été remis au ministre mais aussi à l'actionnariat salarié et au directoire "il y a une semaine", mais qu'il ne contenait pas les conclusions détaillées par "Le Canard".
Selon le journal, parmi les pistes envisagées pour dégager les 800 millions nécessaires au financement des quatre nouveaux navires qui permettraient à la compagnie de transport maritime de se remettre à flot, le rapport écarte l'arrivée d'un investisseur "en raison de la déliquescence avancée de la compagnie". D'après le journal, il écarte également la reprise par le norvégien Siem qui est en discussion depuis plus d'un an avec la SNCM. "Reste alors la main secourable des pouvoirs publics qui veulent à tout prix éviter l'explosion d'une bombe sociale à Marseille", rapporte "Le Canard", rappelant que la compagnie emploie 2.500 salariés.

Constitution d'une SPL ou SEM

Selon l'hebdomadaire, "le rapport privilégie la constitution d'une société publique locale (SPL) ou d'une société d'économie mixte (SEM) par la région Corse qui achèterait elle-même les navires pour les louer à prix d'ami à la SNCM". En échange, l'État compenserait avec une subvention à la région. "En aucun cas, il n'est fait mention dans le rapport d'une subvention qui serait versée à la région Corse", a assuré l'entourage de Frédéric Cuvillier, rappelant que "l'objectif est de trouver une solution pérenne" et "conforme aux traités" européens. La SNCM, dont le siège est à Marseille, a été condamnée par Bruxelles à rembourser 440 millions d'euros d'aides publiques jugées illégales qu'elle avait perçues lors de sa privatisation en 2006.

AFP

Mardi 6 Mai 2014



Lu 180 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse