SNCM : nouveau renvoi du dossier de reprise, au 14 octobre


Le tribunal de commerce de Marseille a renvoyé vendredi 25 septembre au 14 octobre l'audience au cours de laquelle il étudiera les quatre offres de reprise de la SNCM, placée en redressement judiciaire en novembre 2014, a-t-on appris auprès du secrétaire du CE de la compagnie.


Les représentants des salariés de la SNCM ont rejeté les quatre offres © Franck André
Les représentants des salariés de la SNCM ont rejeté les quatre offres © Franck André
"La procureure a demandé un report, car elle estimait avoir eu un délai trop court pour examiner les offres", a déclaré Marcel Faure après l'audience à huis clos, à laquelle il a assisté vendredi 25 septembre. Le dossier de reprise de la SNCM, placée en redressement judiciaire en novembre 2014, a déjà été reporté plusieurs fois par le tribunal de commerce de Marseille, qui devait examiner vendredi les offres portées par Baja Ferries, associé au groupe Stef, l'ex-président du port de Marseille Christian Garin, le groupe corse Rocca et Corsica Maritima, une offre portée par un consortium d'entrepreneurs insulaires. Le tribunal avait rejeté en juin trois premières offres, de Baja Ferries, Christian Garin et Rocca.

"Les administrateurs judiciaires penchaient pour les deux offres corses"


"C'est usant, ces reports, mais il vaut mieux reporter que retenir une mauvaise offre", a commenté Marcel Faure, estimant en outre que ce report permettrait sans doute de clarifier l'avenir de la délégation de service public de continuité territoriale entre Corse et continent. Ce mécanisme de subvention, que la SNCM partage avec sa concurrente La Méridionale pour maintenir des lignes pas forcément rentables à l'année, devra être modifié à partir de 2016 en vertu d'une décision de justice.
Dans leur rapport, les administrateurs judiciaires de la compagnie, qui emploie plus de 1.400 salariés, ont recommandé au tribunal de rejeter l'offre de Baja Ferries et Stef - dont le projet de scinder en trois entités la compagnie pose "des difficultés juridiques majeures" - et celle de Christian Garin, qui reste "totalement obscure" quant à ses partenariats industriels et/ou financiers. Les deux offres 100 % corses peuvent en revanche aux yeux des administrateurs judiciaires être étudiées par le tribunal.

"Discontinuité économique"

De leur côté, les représentants des salariés réunis en comité d'entreprise jeudi 24 septembre ont rejeté à l'unanimité les quatre offres, qui prévoient toutes la suppression d'environ la moitié des emplois de la compagnie. Le dossier SNCM est en outre compliqué depuis son origine par la menace, qui plane toujours, des lourdes condamnations de Bruxelles, qui exige de la compagnie le remboursement à l’État de plus de 400 millions d'euros d'aides publiques, considérées comme illégales. Pour y échapper, les candidats doivent faire la preuve de la "discontinuité économique" de leur projet : en clair, la compagnie qui naîtra de la reprise de la SNCM doit être suffisamment différente de la compagnie actuelle pour ne pas avoir à payer.

AFP

Vendredi 25 Septembre 2015



Lu 297 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse