SNCM : première rencontre avec Manuel Valls



La SNCM emploie environ 2.000 salariés © Franck André
La SNCM emploie environ 2.000 salariés © Franck André
Manuel Valls, en visite à Marseille, s'est entretenu pour la première fois, mardi 10 février, avec les syndicats de la SNCM, qui ont jugé "satisfaisante" cette rencontre qu'ils appelaient de leur vœux. "L'important est de se parler de manière à trouver une solution", a déclaré au sortir d'une réunion en préfecture, le représentant CGT, Frédéric Alpozzo, ajoutant que "le dialogue républicain avait été ouvert aujourd'hui". Le Premier ministre "va assumer les discussions avec Bruxelles, qui sont bloquées pour le moment, et il sera très attentif au comportement des actionnaires sur le volet social", a pour sa part précisé Maurice Perrin, l'un des représentants CFE-CGC qui a participé à cette première rencontre entre les syndicats de la compagnie maritime en redressement judiciaire et le chef du gouvernement. "Nous sommes sur un dialogue qui aurait dû avoir lieu bien avant, parce que les décisions qui ont été prises menacent d'une véritable impasse", a ajouté le représentant de l'encadrement craignant une liquidation de l'entreprise. Dans l’entourage du Premier ministre, on indiquait que "l’État actionnaire minoritaire n'a pas vocation à participer à la reprise mais l’État fera tout pour que les choses avancent". Tout en prévenant que "seule une restructuration d'envergure permettra à l'entreprise d'effacer son passif et de repartir sur des bases viables". La SNCM a été placée en redressement judiciaire fin novembre, faute de pouvoir rembourser 117 millions d'euros de créances réclamées par son actionnaire majoritaire.
L'État, actionnaire à 25 %, avait avalisé cette manœuvre pour tenter d'obtenir l'annulation de deux décisions de la Commission européenne contraignant l'opérateur historique des liaisons Corse-continent à rembourser 440 millions d'euros d'aides publiques. À la date butoir du 2 février qui avait été fixée par le tribunal de commerce, cinq offres de reprise et deux lettres d'intention ont été déposées pour la reprise de la compagnie historique qui assure les liaisons entre la Corse et le continent. La SNCM emploie environ 2.000 salariés, dont 1.500 en CDI, et fait travailler de nombreux sous-traitants en Corse et dans la région Paca. Les différentes offres de reprises prévoient le départ de la moitié des effectifs.

AFP

Mercredi 11 Février 2015



Lu 132 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse