STH : "Il y a urgence à développer le ferroviaire"


Quel regard les 82 entreprises membres du Syndicat des transitaires et des commissionnaires en douane du Havre (STH) portent-elles sur les perspectives de développement des ports du Havre et de l’axe Seine ? Jean-Louis Le Yondre, son président, affiche sa confiance mais revient sur un maillon faible : le fer.


Jean-Louis Le Yondre, président du STH © Éric Houri
Jean-Louis Le Yondre, président du STH © Éric Houri
"L’Antenne" : Les professions représentées dans votre syndicat comptent 6.000 salariés répartis dans une centaine d’entreprises, traitant 6 milliards d'euros de chiffre d’affaires. Comment se portent-elles ?

Jean-Louis Le Yondre : Le chiffre d’affaires de nos adhérents se maintient grâce aux effets de la réforme portuaire et à l’absence de conflits sociaux depuis mai 2011. Cette sérénité sociale nous conduit non seulement à maintenir l’activité malgré la crise économique mondiale, mais également à reconquérir des parts de marché. Ainsi le trafic conteneurs est-il en progression de 10 % par rapport à 2011. L’activité "colis lourds" est également en augmentation grâce à de nouvelles technologies maritimo-fluviales et une manutention adaptée ; sur ce marché, certains trafics ont été détournés d’Anvers au profit du Havre.

"L’A." : Parmi les projets havrais, quels sont ceux qui retiennent votre attention ?

J.-L. Le Y. : Deux projets deviennent réalité et offrent de nouvelles perspectives de trafics : la plate-forme multimodale mise en service en 2014 et la finalisation de Port 2000 qui, dans les deux années à venir, disposera de ses douze postes à quai. Évoquons en outre le projet de réfection d’une partie du port intérieur dont certains ouvrages pourraient, à terme, accueillir des navires d’une capacité de plus de 10.000 EVP. Pour le reste, Le Havre ne manque pas d’ambition mais, aujourd’hui, les conditions financières sont telles que nous ne pouvons engager de projets coûteux sans être certains du parfait choix des investissements.

"Haropa fait son chemin et constitue une vitrine favorable"


"L’A." : Quel est le maillon faible de la place portuaire havraise ?

J.-L. Le Y. : Sa desserte ferroviaire. Ce point est crucial. Si les travaux qui s’imposent ne sont pas réalisés dans les plus brefs délais, le port du Havre ne pourra quasiment plus être alimenté en fret ferroviaire en 2020. Il y a donc urgence à doubler la ligne entre la couronne parisienne et Le Havre. Notre développement dépend de cet élément fondamental car des marchés nous échapperont faute de réseau ferroviaire adapté. Je prends l’exemple du bassin pétrochimique de Suisse sur lequel nous ne pourrons nous positionner, faute de navettes compétitives. Mais il y a fort à faire car le fer ne représente au Havre que 4 % tandis que le routier atteint 85 %. Le fluvial, quant à lui, progresse (11 %) et peut s’amplifier rapidement jusqu’à atteindre 17 % dans les années à venir.

"L’A." : Comment voyez-vous l’avenir ?

J.-L. Le Y. : Je suis confiant. Les actions de notre port me permettent d’espérer le maintien, voire l’augmentation des trafics. À ce titre, de grandes opérations de promotion ont été initiées dans les douze derniers mois : elles portent leurs fruits et marquent les esprits notamment à l’étranger. Haropa fait son chemin et constitue une vitrine favorable. Tous ces efforts consentis contribueront à tendre vers une osmose des trois ports de l’axe Seine dans un délai rapide.

Marie Héron

Vendredi 21 Septembre 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse