STH : le cri d’alarme


"Il faut alerter la population des conséquences désastreuses des mouvements sociaux", lance Jean-Louis Le Yondre, président du Syndicat des transitaires et commissionnaires en douanes du Havre (STH).


© Éric Houri
© Éric Houri
Quels sont les faits marquants de l’année 2016 ?

Nous avons connu des mouvements sociaux qui ont totalement désorganisé le port du Havre et entraîné un mois entier de grève sur les sept premiers mois de l’année. 24.000 conteneurs ont été détournés sur le port de Dunkerque. Je n’avais encore jamais connu cela ! Même en 1992, lors de la mise en place de la réforme portuaire, nous livrions quand même la marchandise. Et cette grève mortifère a touché l’intégralité des professions, y compris la zone industrielle.

Jean-Louis Le Yondre, président du STH © Éric Houri
Jean-Louis Le Yondre, président du STH © Éric Houri
Avez-vous évalué l’impact de ces mouvements sociaux ?

Nous ne connaîtrons les dommages matériels et immatériels qu’en fin 2016, début 2017. Les importateurs ont subi des frais supplémentaires, des déroutements de navires et de marchandises sur la façade Manche, le rallongement des délais de livraison, des ruptures d’entrepôts qui ont coûté très cher quand Dunkerque, Anvers ou Rotterdam sont devenus des ports de débarquement.

Que prône alors le STH ?

Nous demandons depuis longtemps un rendez-vous avec les responsables de la Fédération nationale des ports et docks, pour renouer le dialogue. Alors le seul acte que nous devons faire est de prévenir la population havraise, rappeler que le monde du transport maritime représente 32.000 emplois directs, selon l’indice Insee, et 40 % de l’économie locale. Il faut une prise de conscience de la population havraise, quelle que soit son obédience politique, que prendre le port en otage signifie sacrifier les emplois immédiats mais aussi sacrifier les emplois futurs des enfants, hommes et femmes de la région.

"24.000 conteneurs ont été détournés sur le port de Dunkerque"


Lorsque le port ne sera plus qu’un port de cabotage, le nombre d’emplois tombera dans dix ans à 8 ou 9.000 emplois dans un appauvrissement général. Les investisseurs ne voudront plus assumer l’insécurité de leurs flux de marchandises transportées et trouveront les portes grandes ouvertes dans les autres ports pour l’importation ou l’exportation de leurs marchandises. Alors je reprends et renvoie les termes qu’avait tenus en 1992 le responsable du Syndicat des dockers, Jack Fortier : "Vous voulez nous faire crever, je vous souhaite bien du plaisir. Vous crèverez avec nous".
 

Natalie Castetz

Lundi 26 Septembre 2016



Lu 43 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Septembre 2016 - 16:22 Haropa : l’axe Seine en travaux


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse