STX France va construire une usine pour les EMR


Les chantiers navals STX France ont annoncé jeudi 26 juin le lancement d'un atelier de construction pour les énergies marines renouvelables sur leur site de Saint-Nazaire, un investissement de 20 millions d'euros d'abord destiné à l'export.


© STX
© STX
STX France va construire une usine pour les énergies marines renouvelables (EMR). "Nous investissons de manière forte en vue d'entrer dans le marché des énergies marines renouvelables", a expliqué le directeur général des chantiers STX France, Laurent Castaing. L'unité de production, dont la construction débutera à l'automne 2014, devrait être opérationnelle au printemps 2015. Elle pourra produire des sous-stations électriques pour champs d'éoliennes marines mais aussi des fondations d'hydroliennes, des sous-stations pour des éoliennes flottantes ou des houlomoteurs.

"La France oublie qu'elle a des côtes"


Alors que les premiers champs d'éoliennes offshores ont été attribués à des opérateurs en France depuis 2012, les commandes de ces derniers tardent à se concrétiser alors que dans le reste du monde cette industrie bat déjà son plein. "On ne parie pratiquement que sur l'export pour les prochaines années", a souligné Laurent Castaing. "Nous allons trop lentement en France sur ce sujet : quand on compare la situation du Royaume-Uni, de l'Allemagne et du Danemark à celle de la France, nous ne sommes pas en train de faire tout ce qu'il faut pour que la France soit un grand pays des énergies marines renouvelables... Une fois de plus, la France oublie qu'elle a des côtes, qu'elle a un océan autour d'elle et qu'elle peut en tirer de nombreuses ressources", a-t-il estimé. "Nous souhaitons être un acteur fort de la transition énergétique, il va se passer des choses importantes en mer dans le domaine de l'énergie, nous voulons en être : nous sommes actifs sur la plupart des appels d'offre qui se déroulent en ce moment en mer du Nord, il y aura avant la fin de l'année pratiquement deux milliards de commandes qui seront passés", a-t-il précisé.
La région Pays de la Loire et la Carène (communauté d'agglomération de la région nazairienne) ont participé au bouclage financier de ce projet, ainsi que la BPI (Banque publique d'investissement), la Caisse des dépôts et plusieurs banques. La "diversification dans les énergies marines renouvelables, porteuses d'avenir, permettra d'amortir les effets de cycles de la construction navale tout en développant un nouveau savoir-faire prometteur", s'est félicitée la CFDT des chantiers STX France.

Arrivée des marins russes à Saint-Nazaire

Quelque 400 marins russes sont arrivés lundi 30 juin à Saint-Nazaire pour se former à l'utilisation de deux navires de type Mistral. Les marins russes, qui représentent deux équipages de 200 hommes, doivent se former jusqu'à l'automne, date prévue de la livraison. Ils seront logés à bord du navire militaire russe "Smolny" qui s'est amarré à quai derrière le "Vladivostok", premier des deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) fabriqué par les chantiers navals STX pour le compte de DCNS. En 2015, c'est le jumeau du "Vladivostok", le "Sébastopol", encore en cours d'assemblage, qui doit rejoindre les forces de la Marine russe. Le montant total du contrat, conclu en juin 2011, s'élève à 1,2 milliard d'euros.
Plus gros navires de guerre français après le porte-avions "Charles de Gaulle", les BPC Mistral peuvent embarquer 16 hélicoptères, 13 chars, une centaine de véhicules et amener 450 soldats sur un théâtre d'opération. Les deux bâtiments livrés à la Russie représentent 500 emplois pour les chantiers navals de Saint-Nazaire.

Alexandra Turcat

Lundi 30 Juin 2014



Lu 108 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse