STX Saint-Nazaire : l'État français pourrait devenir actionnaire majoritaire


L'État français pourrait devenir actionnaire majoritaire du chantier naval de Saint-Nazaire, que le groupe sud-coréen STX Offshore & Shipbuilding, menacé de liquidation, souhaite vendre, selon "Libération".


"L’État peut monter au capital, seul ou accompagné, pour prendre la majorité de STX France" © STX
"L’État peut monter au capital, seul ou accompagné, pour prendre la majorité de STX France" © STX
L'État français pourrait devenir actionnaire majoritaire de STX à Saint-Nazaire, a rapporté "Libération" lundi 10 octobre. Aujourd’hui, c’est bien cette éventualité qui est étudiée par le gouvernement, écrit le quotidien selon des informations qu'il a pu obtenir.
"Dans l’hypothèse d’une vente groupée, on risque de voir débarquer des Chinois aux poches profondes qui peuvent viser un transfert de techno. Ce n’est pas une option pour le gouvernement français", explique à "Libé" une source proche du dossier à Bercy.
"Tous les scénarios sont à l’étude. L’État peut monter au capital, seul ou accompagné, pour prendre la majorité de STX France le temps qu’il faudra, indique Bercy", selon le journal. "Libération" précise que les représentants du syndicat FO de STX France doivent être reçus mardi 11 octobre à Bercy par les conseillers du ministre de l’Économie, Michel Sapin, et du secrétaire d’État à l’Industrie, Christophe Sirugue.

"Conserver le savoir-faire et l’emploi industriel à Saint-Nazaire"


Lourdement endetté, le groupe STX Offshore & Shipbuilding, qui détient depuis 2008 les deux tiers du capital de STX France, le tiers restant étant aux mains de l’État français, a annoncé début septembre, à la veille d'une présentation d'un plan de restructuration à un tribunal de Séoul, son objectif "d'avoir bouclé la vente de STX France à la fin de l'année".
Le chantier naval de Saint-Nazaire, qui emploie 2.600 employés, affiche pour sa part une forme insolente avec quatorze paquebots à construire pour ses deux principaux clients, l'italo-suisse MSC Croisières et l'américain Royal Caribbean, mais sa vente doit contribuer à remettre à flot la filiale du conglomérat STX, qui va de la construction navale au bâtiment.

Un actionnariat stable, durable et solide

"Notre objectif est de constituer un actionnariat stable, durable et solide qui sera soucieux de conserver le savoir-faire et l’emploi industriel à Saint-Nazaire et respectueux des intérêts stratégiques français. L’État privilégiera ce scénario par tous les moyens", dit-on encore à Bercy, selon "Libération".

AFP

Lundi 10 Octobre 2016



Lu 252 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 14:49 L’AMCF présente sa feuille de route


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse